samedi 14 mai 2011

Visiteur #8 : Le fictif

Lorsqu'on ouvre un blog, il faut faire face à de nombreux risques : celui d'être lu par une horde de lecteurs, d'être jugé par ses écrits... ou de ne pas être lu... ou de n'être lu que par des lecteurs silencieux, qui n'osent pas commenter. C'est là qu'intervient le visiteur-commentateur fictif. Car le blogueur ne veut pas perdre la face vis-à-vis de ses rares éventuels lecteurs, mais aussi de ses quelques connaissances à qui il a refilé l'adresse de son blog et qui viennent peu souvent malgré tout...

Cette situation est d'autant plus gênante si le blogueur ascendant geek a installé fièrement le petit gadget affichant le nombre de visiteurs qui peine à croître... Et comme un blog n'est jugé attirant que lorsqu'il est fréquemment visité comme chacun le sait, le visiteur fictif entre en scène. Il peut être incarné par le blogueur lui-même, parfois par l'un de ses (rares ?) amis. Son rôle est tout simplement de gonfler le nombre de visites, d'ajouter deux à quatre commentaires par billets. Cela nécessite d'avoir un peu d'imagination pour trouver quelques pseudos pour les commentateurs, en veillant de faire intervenir des pseudo-lecteurs réguliers, car le blog est tellement méga-passionnant que tout le monde y retourne !!!

Fortement utile dans un but commercial, quoique peu honnête, ce procédé a fort peu d'intérêt dans un blog personnel, sauf chez les incurables mythomanes...

Posté par galdien à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


samedi 7 mai 2011

Visiteur #7 : La connaissance

Lorsqu'on est fier de son blog et qu'on n'a rien à cacher, ou si c'est un blog de recettes de cuisine ou sur le tricot, on donne l'adresse à toute sa petite famille et aussi à tous ses amis, mais aussi aux amis d'amis (histoire d'avoir au minimum une dizaine de visiteurs quotidiens). Et bien sûr on les invite (incite ?) fortement à commenter, pour se faire complimenter bien sûr. Et c'est ainsi qu'on reçoit des commentaires où les visiteurs nous appellent par notre vrai prénom (et non par notre pseudo), nous donnent de leur nouvelles, racontent leur journée, nous demandent si on a pensé à acheter le pain, et en profitent pour nous faire de grosses bises en attendant ce soir (ou le week-end prochain). Si ce genre de visiteur peut donner un côté convivial au blog (dans la mesure où la tante aigrie ou le cousin jaloux n'en profitent pas pour exprimer leurs ressentiments), les autres visiteurs, inconnus du blogueur peuvent se sentir quelque peu exclus dans ce petit cercle restreint ou tout le monde se connaît et s'échange de petits messages personnels, en particulier si le blog est destiné à s'ouvrir à un large public. 

Mais il arrive aussi que des connaissances débarquent sans qu'on ne les ait invitées. Et c'est particulièrement gênant dans le cas où on étale toute sa vie intime, ses pensées dans l'anonymat le plus complet. Et bien entendu ce visiteur non désiré ne se prive pas pour se faire connaître, apostrophant le blogueur (par son prénom), et profite ainsi pour faire du chantage en menaçant de le dénoncer (à son patron, ses parents, à la reine d'Angleterre, au FBI...). Ce visiteur peut être souvent à l'origine de la fin de la vie d'un blog, ou de la fin de sa propre vie...

Posté par galdien à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 1 mai 2011

Visiteur #6 : Le blogueur

Ce type de visiteur est un peu particulier, puisqu'il est lui-même blogueur. Il reçoit donc des visiteurs, analyse leur comportement, ce qui peut parfois avoir un impact sur sa spontanéité. Le blogueur peut être aussi concerné par toutes les particularités décrites précédemment... Il peut être lecteur silencieux, car impressionné et intimidé par le ou les blogueurs qu'il admire par leur capacités rédactionnelles, leur orthographe irréprochable, ou leurs aventures extraordinaires... Il peut aussi intervenir en commentant et devenir troll par pure vengeance, car son collègue blogueur ne l'a pas ne l'a mis en premier dans sa liste de liens vers d'autres blogs (ou son blogroll). Il peut aussi devenir opportuniste, en flattant son collègue blogueur, le complimentant ainsi sur sa jolie bannière ou les jolies animations avec des étoiles scintillantes, en particulier lorsque ledit collègue blogueur est fort populaire et semble être très souvent visité. Tous les moyens sont bons pour avoir un peu de visibilité, y compris se mettre en scène si on ne fait pas suffisamment attention à la petite personne dudit visiteur, à son univers, et donc à son blog... quitte à se ridiculiser.Mais ce visiteur particulier peut aussi rechercher de la chaleur humaine auprès du blogueur dont il suit scrupuleusement les écrits et sortir de sa solitude, faisant ainsi des rencontres virtuelles et pourquoi pas à plus long terme, des rencontres réelles.

Posté par galdien à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 22 avril 2011

Visiteur #5 : Le troll

Si certains essaient de vous mettre dans leur poche pour les raisons évoquées précédemment, d'autres au contraire font tout pour vous provoquer. C'est le cas des trolls. S'ils choisissent la plupart du temps les forums de discussion comme habitat naturel, certains d'entre eux se nichent parfois dans les blogs. Comme l'ignorant, le troll laisse sa trace un peu partout, à la différence qu'il revient fréquemment sur les lieux du crime.

Il sévit plutôt dans des lieux stratégiques, dans lesquels la paix et l'harmonie règnent en apparence, où se trouvent au choix soit des personnes qu'il déteste, soit des personnes discutant d'un sujet qui l'horripile, et dont il se dit farouchement opposé (l'abolition de la torture, la scolarisation des filles, la cuisson des choux-fleurs à la vapeur...). Car son but est de provoquer, agacer, énerver et ne vit que pour ça.

Non seulement il attaque l'auteur du blog, mais aussi les autres commentateurs. Il insiste bien en donnant une opinion furieusement provocatrice et peu constructive, campant farouchement sur ses positions. Plus vous tenterez de le remettre à se place, plus il se braquera, prenant ainsi une position encore plus extrême. Il joue sans arrêt les victimes, considérant qu'on ne lui laisse pas la liberté de s'exprimer ("Comment ça ? Un bûcher n'a pas sa place dans une démocratie ?"). Ce rôle lui sied tout aussi bien puisque c'est souvent une personne qui subit des brimades au quotidien dans la vie réelle, et compte bien profiter du monde virtuel pour se défouler... et laisser ainsi une trace indélébile de son passage... dans l'esprit de ses "victimes", puisque techniquement un message peut s'effacer de la manière la plus simple, comme s'il n'était jamais venu...

La meilleure solution est de l'ignorer... mais quoi de plus tentant que d'aller frapper une tête à claques ?

Posté par galdien à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 15 avril 2011

Visiteur #4 : L'opportuniste

Évidemment ça fait plaisir à tout blogueur de recevoir des visites et surtout des commentaires sympathiques... mais il est possible que lesdits commentaires ne soient pas complètement gratuits... C'est là qu'intervient l'opportuniste.

L'opportuniste est quelqu'un qui cherche à se faire connaître, qui a quelque chose à vendre. Il est lui-même blogueur, ou administrateur d'un site quelconque (un site marchand, un site de rencontres, un site pornographique payant ou un site véhiculant des idées peu recommandables...).

Il se manifeste en vous caressant dans le sens du poil, prétend qu'il adôôôôre votre blog, alors qu'il n'en a pas lu une ligne, essaie d'argumenter en disant que vos écrits l'ont souvent amusé, parfois ému aux larmes, mais que c'est toujours un plaisir de vous lire. Et tout cela sans oublier de mentionner en toutes lettres l'adresse internet de son site en vous invitant expressément et avec insistance de vous y rendre (ainsi que vos nombreux lecteurs par la même occasion). Mieux, il vous invite à répondre sur son blog et non sur sa boîte mail, qui n'est pas faite pour recevoir des messages.

Vous, blogueur qui révélez vos bonheurs, malheurs et états d'âmes au monde entier, touché par tant de gentillesse et d'attention, vous précipitez sans attendre sur le lien de votre nouvel ami... avant de vous rendre compte de la supercherie... Car le site en question n'est qu'un vulgaire site commercial, ou un site aux antipodes de vos centres d'intérêts, voire un site pornographique... qui plus est, n'est pas si exceptionnel que cela...

Alors dans une furie digne de la colère des dieux, vous supprimez ce vulgaire commentaire aussi prestement qu'il est apparu, considérant qu'on n'a pas vous dire quel site vous devez fréquenter, ni la manière dont vous devez répondre et surtout que vous êtes assez grand pour trouver vous-même des sites classés X...

Posté par galdien à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 25 mars 2011

Visiteur #3 : L'ignorant

On a vu que le fureteur pouvait devenir un lecteur silencieux, mais il peut devenir aussi son parfait opposé : celui que je nommerai l'ignorant. En fait je n'ai pas trop su comment nommer cette catégorie de personnage donc je vais vous le définir.

L'ignorant est l'antithèse du silencieux dans la mesure où il ne peut s'empêcher de laisser sa trace partout, tel un chien marquant son territoire. Et comme il va n'importe où, il ne peut s'empêcher de dire n'importe quoi, sans chercher à connaître le contexte dans lequel l'article a été écrit, ni chercher à parcourir d'autres pages du blog pour s'imprégner de sa ligne éditoriale, de son ambiance. Non, il commente après avoir lu votre billet écrit par vos soins en diagonale, et déduit le sens de votre article à partir de l'association de 2 mots dans une même phrase. Et il s'en fiche, car il a laissé une trace de son passage, même s'il est complètement à côté de la plaque. Parfois positifs, souvent négatifs, ses commentaires sont en tous cas rarement constructifs... Mais vous lui pardonnerez plus facilement s'il vous caresse dans le sens du poil.

Si vous lui répondez sur votre blog, il y a de fortes chances que vous le fassiez dans le vide car il n'y a très peu de chances qu'il y revienne, car dans sa  carrière de commentateur compulsif, il n'aura visité qu'une seule page de votre blog : celle qu'il aura commentée.

Plus bête que méchant il semble malgré tout toujours plus agréable que les certains types de visiteurs dont je parlerai ultérieurement... 

Posté par galdien à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 18 mars 2011

Visiteur #2 : Le silencieux

Être fureteur mène à tout... et souvent à devenir un lecteur silencieux.

Le lecteur silencieux, c'est celui qui vient (très) régulièrement sur votre blog et qui ne commente (presque) jamais, même si l'article qu'il vient de lire l'a fait particulièrement réagir.

Il observe, mais garde ses impressions pour lui... Parce qu'il n'ose pas, parce qu'il est trop timide, parce qu'il a peur d'être ridicule ou hors sujet... ou aussi parce qu'il n'en a pas le temps ou la possibilité, car commenter des photos classées X sur l'ordinateur du salon très fréquenté des parents ou de la petite sœur n'est pas chose aisée...

Il arrive cependant qu'il se mette à commenter, mais prend un temps considérable... Il lit l'article, le relit encore une fois pour vérifier qu'il a bien compris, hésite, formule son commentaire dans sa tête, tape les premières lettres de son commentaire en tremblant, réfléchit, reformule sa pensée, se demande s'il est pertinent de commenter un article ancien de 6 mois, poursuit son commentaire... une bonne demi-heure s'écoule entre l'accès à la page de commentaires et l'envoi du commentaire, lorsqu'il va au bout de sa démarche. Il espère alors être passé inaperçu de l'auteur de blog et surtout des autres lecteurs, ou avoir des retours positifs sur son commentaire qui l'amèneront à commenter de nouveau...

S'il commente peu par manque de confiance en lui, d'autres en revanche ne doutent de rien, comme on le verra plus tard...

Posté par galdien à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 12 mars 2011

Visiteur #1 : Le fureteur

Nous allons commencer par le fureteur. Je désignerai par fureteur celui qui se balade un peu partout sur la toile à la recherche active d'informations qui lui permettront de mourir moins bête. Celui qui tombe dans le plus grand des hasards sur votre blog, soit parce qu'il s'est perdu, soit parce qu'il pense trouver son bonheur chez vous suite à une recherche effrénée sur son moteur de recherche préféré à partir de mots-clés qui vous échappent... C'est bien joli de parler de tout et de n'importe quoi, mais il faut faire attention aux mots employés, qui seront source de malentendus si vous ne y prenez pas garde... Car si vous écrivez de manière visible et en toutes lettres que vous ne parlerez ni de pornographie, ni de sexe, ou de grosses queues dans votre blog, parce que c'est trop sale, vous pourrez vous attendre à ce que beaucoup d'âmes en plein désert affectif, tombent sur votre blog grâce aux mots-clés "pornographie", "sexe", ou "grosses queues"... Et ils seront pleinement déçus en tombant sur votre pamphlet contre la pornographie et quitteront précipitamment votre blog, pensant que vous n'êtes qu'un pauvre coincé et qu'une partie de jambes en l'air vous ferait le plus grand bien... [et moi en écrivant plusieurs fois ces mots je vais en attirer des visiteurs...].

Mais il peut arriver que le fureteur, tombé par accident sur votre blog, accroche à votre talent d'écriture, de photographe, de vidéaste, ou à votre goût prononcé pour les hommes dévêtus, pour devenir un visiteur régulier....

Posté par galdien à 10:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Les visiteurs

vLorsque je fus un jeune blogueur fougueux (il n'y a pas si longtemps), je m'amusai à répertorier les différents types de blogs que l'on pouvait trouver sur la toile. Maintenant que j'ai un peu plus d'expérience en tant que blogueur, mais aussi en tant que visiteur de blogs, je vais donc vous proposer dans les billets suivants de cet être mystérieux dont on ne sait que trop peu de choses : le visiteur. On s'interroge toujours sur la manière dont il est tombé sur notre blog, de quel pays vient-il, a-il parcouru en long et en large nos écrits (ou nos images ou nos vidéos) ? Les lecteurs les moins mystérieux et les plus téméraires qui viennent commenter sont les plus faciles à cerner, puisqu'on connaît leur pseudonyme, l'adresse de leur courriel, et même parfois l'adresse de leur site, car ils sont souvent blogueurs comme nous. Et on peut connaître ainsi leur avis sur notre article et/ou notre blog en général. Les billets qui vont suivre n'ont évidemment (et comme toujours) aucune valeur scientifique. Ils s'inspirent pour certains de mes propres visiteurs, d'autres de mon expérience de visiteur, et d'autres encore à partir d'observations des visiteurs (ou plutôt commentateurs) sur les autres blogs.

Ami lecteur te reconnaîtras-tu parmi les différents portraits que je vais dresser ?

Posté par galdien à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,