jeudi 10 novembre 2011

Rencontres : Rêves vs. Réalité

Parce qu'il y a la rencontre amoureuse telle que vous l'imaginez... et la rencontre physique telle qu'elle se produit...


Dans vos rêves...

La réalité...

La rencontre

C'est un l'ami d'un d'ami qui vous est présenté par un ami. Vous vous faites un signe de tête, le coup de foudre est immédiat mais vous ne savez pas comment briser la glace chacun de votre côté...

C'est sur un site de rencontre gay, qui vous est présenté par un moteur de recherche suite à la requête, « site de rencontres gay ». Le petit bouton clignote immédiatement, vous ne savez pas si vous allez répondre...

Premier contact

Après le signe de tête, un petit bonjour, quelques commentaires sur la soirée (géniale ou ennuyeuse), quelques anecdotes sur vos connaissances communes (sympathiques ou non), et de fil en aiguille un lien se noue...

Après un clic sur le bouton clignotant, un petit « slt ca va », quelques commentaires sur l'ergonomie du site (pratique ou pas pratique), quelques anecdotes sur vos précédentes rencontres (foireuses ou non), et le contact est établi...

Premier rendez-vous

Ambiance stressante consistant à se montrer sous son meilleur jour (parfum, pastille à la menthe...).

Occasion de se révéler un peu plus, de connaître la personnalité de l'autre, son film préféré, le livre qui l'a marqué, sa plus grosse honte, le nom de son premier poisson rouge, sa première gastro...

Ambiance stressante consistant à se montrer sous son meilleur jour (parfum, pastille à la menthe...), car première rencontre physique.

Occasion de se révéler un peu plus, de connaître la personnalité de l'autre, écouter l'autre monopoliser la parole tout en s'écoutant parler. Ou au contraire, silence pesant, qui pousse à faire des commentaires sur le temps qu'il fait, sur le prix des consommations qui augmentent d'année en année, ou sur les détails de la nappe...

Rapprochement

Après un petit compliment sur votre tenue vestimentaire que vous lui retournez, vous allez faire un tour dans la petite rue, au bord de la mer, au bord du fleuve... sous les étoiles, et vous vous faites des confessions de plus en plus intimes, vos mains se rapprochement, et vous vous embrassez enfin...

Après un compliment sur le formidable moment que vous venez de passer, vous vous demandez l'un à l'autre si vous préférez aller chez lui ou chez vous...

Passage à l'acte

Quelques jours plus tard, car votre nouveau prétendant n'en veut pas qu'à vos fesses et à votre service trois-pièces, tout comme vous d'ailleurs, car vous êtes charmé chacun par la personnalité exceptionnelle de l'autre. Votre relation semble prendre le chemin d'une merveilleuse histoire d'amour qui n'est pas basée sur le sexe uniquement...

Quelques heures plus tard (et encore en voulant prendre un raccourci, vous avez perdu pas mal de temps), car vous avez chacun classé l'autre dans la catégorie « baisable ».

Votre relation semble prendre le chemin d'une formidable histoire coquine après une petite main au panier, qui a fait place à un roulage de pelle... (suivi d'une pipe ?).

Première nuit

Vous passez la nuit entière à vous embrasser tendrement, à vous regarder dans le blanc des yeux avant de vous endormir paisiblement, l'un blotti dans les bras de l'autre, emmitouflés dans la couette, votre nouveau compagnon vous demandant toutes les heures si vous n'avez pas froid.

Par politesse, et parce que ça ne se fait pas de laisser un jeune homme seul traîner dans la rue en pleine nuit, vous décidez de passer la nuit ensemble, dans le même lit.

Vous dormez chacun de votre côté, dos à dos, insensible aux appels du pied de l'autre pour remettre le couvert, tirant chacun la couverture vers soi, même si l'autre est en train de grelotter.

Le réveil

Vous vous réveillez l'un dans les bras de l'autre, exactement dans la même position dans laquelle vous vous étiez endormis, après avoir recueilli les impressions de l'autre sur la formidable nuit qu'il vient de passer, vous traînez encore plusieurs heures bien au chaud dans le lit douillet dans un ambiance très câline.

Chacun se réveille de son côté, sans s'adresser la moindre parole, ni échanger même le moindre regard, le lit se retrouve très rapidement vide de ses occupants, qui auront tout plein de choses à faire dans la journée, car après tout ils ont une vie remplie.

Et après ?

L'un pense en permanence à l'autre et le lui fait savoir, coups de téléphone, messages sur le répondeur, lettres enflammées, petit mot sur la table avant de partir au travail...

L'un pense à l'autre, quand il ressent un manque affectif ou lorsqu'il a son érection matinale et le lui fait savoir en lui envoyant un SMS cochon, voire un MMS avec image explicite...

Posté par galdien à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


samedi 2 juillet 2011

Gay des villes, Gay des champs

Sur les sites de rencontres gay, il arrive que les âmes solitaires qui sont inscrites se mettent en scène pour les besoins d'une photographie destinée à attirer le chaland... et s'y prennent avec plus ou moins de réussite.

À partir d'un travail amateur d'observation de photographies consultables sur différents profils, une classification ultra-simplifiée et non-homologuée a été réalisée, entre les gays des villes et les gays des champs, qui travaillent chacun leur image avec le souci du détail.

 

Gay des villes (GDV)

Gay des champs (GDC)

Plantons le décor...

- Le GDV a des goûts raffinés, sa chambre est décorée façon feng-shui, avec un lit japonais, et les murs blancs...

- Le GDV adore se réfugier dans salle de bains, lieu où peut s'exprimer son narcissisme, devant son miroir sans se faire surprendre par ses parents, frères et soeur, coloc' ou encore sa tendre épouse...

- Comme notre GDV sort souvent, il se prend en photo dans les toilettes d'un bar branché-hyper-hype...

- Le GDC est souvent posté à table, dans sa salle à manger rustique : on peut voir en arrière-plan le buffet hérité de mémé, truffé de bibelots horribles, avec en plus une assiette en faïence accrochée à la poutre en bois. Sur la table, une nappe à carreaux qui fleure bon la campagne...

... avec les détails qui font la différence

- En adéquation avec cette ambiance glamour : cuvette des toilettes, brosse à récurer les toilettes, boîte de tampons de la petite soeur...

- TV allumée sur D*rrick en gros plan, papier tue-mouche (détail qui ne tue pas que les mouches)...

(Positive) attitude

- Poses lascives de mannequin, tout en faisant la gueule (détail très important), notre GDV exprime sa fibre artistique grâce à l'effet noir et blanc de sa photographie prise avec l'Aïe Phone, avec le bras étiré et le regard légèrement de profil...

- Assis sur sa chaise en bois et en paille, notre GDC cultive son côté geek en se prenant en photo avec sa webcam...

- Il est parfois debout dans sa salle à manger ne sachant quoi faire de ses bras (en plus c'est Maman qui prend la photo avec l'appareil argentique !)

Look

- Le GDV adopte la Star attitude grâce à ses lunettes de soleil...

- Souvent peu habillé, avec une chemise ouverte ou autre décolleté qui laisse entrevoir le torse naturellement imberbe ou parfaitement épilé (car le GDV n'est pas un homme des cavernes !)

- Si la photo est prise de la salle de bains : torse nu garanti ! (voire plus si affinités)

- En bonus : une photo de sa teinture ratée de l'été dernier...

- Le GDC adopte la Farmer attitude avec le vieux pull avec un cerf dessus, ou chemise de bûcheron entrouverte ou encore le marcel qui laissent entrevoir une pelouse (car le GDC n'est pas une fillette allergique aux poils !)

- En bonus : une photo déguisé en Père Noël ou avec une couronne de la galette des rois qui fait dire qu'il a eu la fève et qu'il attend son roi !

Vie sociale

- Le GDV va souvent en soirée branchée dans les boîtes trop à la mode et se prend en photo avec sa meilleure amie (ou sa best, car le GDV est in the mouv'), et tient fréquemment une bouteille à la main...

- Le GDC va souvent aux mariages / baptêmes / communions / anniversaires et est pris en photo (par Maman ?) à table, faisant le dos rond , juste à côté du beau-frère (qui sera flouté ou coupé au montage sur le site de rencontres) avec vue sur les bouteilles (d'eau, soda, vin) qui lui mangent une partie du visage

Moyens de locomotion

- le GDV prend régulièrement les transports en communs où il adore se faire prendre en photo en mode dinde avec sa best

- Le GDC se prend en main et se conduit tout seul. Il suffit de le voir avec son air sérieux sur son tracteur ou son quad.

Animaux de compagnie

- Le GDV adore la compagnie de petits animaux (comme Paris H...) : hamster, rat, chihuahua...

- Le GDC préfère les animaux de grande taille (comme Brigitte B...) : berger allemand, gros chien bâtard, vache, cheval...

Loisirs

- Le GDV a une vie trop bien remplie. À ses heures perdues, s'il ne fait pas du saut en parachute, il est DJ dans une boîte trop branchée, et parfois fait serveur dans les soirées trop hype

- Le GDC a aussi une vie bien remplie. À ses heures perdues, s'il ne fait pas de tuning, il joue d'un instrument traditionnel (accordéon, vielle...), et parfois fait la tournée des bals

Paysages

-  Le GDV a une vie trop passionnante. Il veut nous faire rêver en nous montrant les décors sompteux des ses voyages : Tour Eiffel, Statue de la Liberté, pyramides d'Egypte, planète Mars...

- Le GDC a une vie bien calme. Il veut nous faire rêver en nous montrant les décors apaisants du terroir : forêts, prés, vergers, tas de fumier...

 Êtes vous plutôt Gay des villes ou Gay des champs ?

Posté par galdien à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 28 décembre 2010

Les calendriers II

tampon_recyclageC'est la fin de l'année, et comme à chaque fin d'année, il y a toujours un objet de la vie quotidienne que l'on change : le calendrier. C'est donc ainsi que je décide de recycler plus ou moins ce billet que j'ai écrit l'an passé pour en modifier un peu la forme, et aussi rajouter quelques éléments que j'ai oublié. C'est donc sous forme de tableau que j'ai décidé de parler de cet objet insolite qui est le calendrier en énonçant les avantages et les inconvénients selon les différents types de calendriers, avec en supplément les calendriers de pompiers et les calendriers perpétuels, avec de charmantes illustrations (au cas où vous ne comprendriez pas)...

Calendrier
Avantages
Inconvénients
type 12 mois sur 1 page
- permet de voir d'un seul coup d'œil tous le mois de l'année - est tout usé à la fin de l'année (plié, déchiré, gribouillé...) surtout lorsqu'il est beaucoup utilisé
type 1 page par mois
- les pages se changent tous les mois et sont souvent illustrées : effet nouvelle déco garanti tous les mois !
- possibilité de mettre des petites notes pour chaque jour (sortir les poubelles, anniversaire de pacsage...)
- ne permet pas de voir directement d'un seul coup d'œil quel jour tombe le 25 décembre quand on est le 20 mars
éphéméride (1)
- souvent une histoire drôle à chaque page (sauf le week-end)
- on sait toujours quel jour on est
- histoires tellement drôles qu'on a envie de découvrir les histoires suivantes (surtout en début d'année)
- les histoires censées être drôles ne sont pas toujours drôles
-on sait quel jour on est à condition de mettre à jour le calendrier au bon moment
- très difficile de savoir quel jour tombe le 15 août quand on est le 14 juillet
des pompiers
- parfois livré par des pompiers sexy dans leur uniforme
- photos des pompiers dans leur uniforme, mais aussi en action comprises avec le calendrier
- informations importantes sur les gestes qui sauvent en cas de danger
- les pompiers livreurs ne sont pas toujours choisis en fonction de leur critères physiques
- parfois difficile de trouver des pompiers sexys dans les photos
- les pompiers en photo ne sont jamais dénudés
- les pompiers en action sont difficilement discernables sur les photos (en revanche le petit chaton qu'ils sont en train de secourir...)
des postes (2)
- parfois livré par un facteur sexy dans son uniforme
- contient des petites infos intéressantes : plan des villes et villages de la région, liste des villes et villages avec leur code postal et le nombre d'habitants
- permet parfois (surtout les anciens calendriers en fait) de calculer quel jour tombera le 1er novembre 2040, ou tombait le 1er mai 1850
- Vaste choix pour les illustrations : petits chats, villages d'autrefois, photos en noir et blanc, paysages, fleurs...
- le facteur livreur n'est pas toujours sexy... pire, ça peut être une femme !
- les calendriers récents ne permettent plus de calculer quel jour tombera le 1er novembre 2040, ou tombait le 1er mai 1850 !
- à quand un calendrier avec les facteurs les plus sexys dénudés ?
des DIEVX DV STADE (3)
- beau calendrier en papier glacé
- belles photos de jeunes hommes bien musclés et bien bâtis
- noir et blanc souvent utilisé => effet nu AR-TIS-TIQUE assuré !
- un équivalent féminin existe pour ceux et celles qui préfèrent les femmes : les calendriers Pirell*
- pas pratique pour noter l'anniversaire de tonton (peu d'espace pour ça et en plus ça fait tâche sur la page de F.Mich*lak)
- à ne pas accrocher n'importe où (= à tenir hors de la vue des enfants)
- ce ne sont pas les rugbymen eux-mêmes qui livrent le calendrier
de l'Avent (4)
- permet aux enfants de patienter en attendant le jour de Noël
- est souvent constitué de cases contenant de délicieux petits chocolats ou des petites friandises
- est parfois constitué de cases contenant des images
- les petits (et grands) enfants sont tenteés de manger plusieurs petits chocolats => risque de ne plus savoir dans combien de temps ce sera Noël
- ne concerne que le mois de décembre !
perpétuel
- calendrier utilisable sur plusieurs années
- économique : si on ne trouve pas de calendrier gratuitement il peut resservir une année supplémentaire !
- écologique : c'est bon pour la planète !!
- ne comprend pas le jour de la semaine
- les fêtes à dates variables ne sont pas mentionnées, ainsi que les saisons, et aussi les lunes
- ne permet pas l'excitation provoquée par l'arrivée d'un nouveau calendrier !

Quelques exemples :

1.Éphéméride =>calendrier2011 2.Calendrier des postes =>calendrier_chat

 

3.DIEVX DV STADE =>calendrier_dds 4.Calendrier de l'Avent =>avent

Et maintenant faites votre choix pour votre nouveau calendrier !

Posté par galdien à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 10 septembre 2010

La vie d'étudiant

cartableC'est la période des rentrées scolaires... Alors que les écoliers, collégiens, lycéens ont déjà repris le chemin de l'école, les étudiants reprennent, eux, assez souvent plus tard (mi-septembre, fin septembre, voire début octobre). Ce qui va suivre va sûrement rappeler des (bons ?) souvenirs à ceux qui ont été et qui sont toujours étudiants, et qui vivent ou qui ont vécu en chambre universitaire... Ce qui fut mon cas pendant 6 années...
Alors que certains étudiants vivent chez leurs parents (ceux qui habitent dans une ville universitaire), d'autres vivent en colocation, et d'autres encore vivent dans un studio (pourri ou coquet selon votre chance, et aussi votre compte en banque). Mais lorsqu'on vit dans une campagne éloignée de toute civilisation, qu'on a un portefeuille peu garni, et qu'on est pas suffisamment sociable pour vivre en colocation, on choisit les bonnes vieilles chambres universitaires avec ses atouts et ses petites contraintes.
Pour illustrer et éclaircir mon propos je vais vous faire un joli tableau :


Avantages Inconvénients
Prix - Pas très cher... ... Mais les prix augmentent beaucoup d'année en année
Superficie - 9 m² le plus souvent : c'est si petit qu'il n'y pas beaucoup de ménage à faire, et qu'on peut aller facilement d'un bout à l'autre de la pièce... ... Mais c'est trop petit pour recevoir, pour mettre beaucoup de mobilier.
- Risque de se cogner dans les meubles
Murs - Permet d'avoir une cloison entre sa chambre, celle des voisins et le couloir... - Très peu épais, ces murs permettent de tout entendre : musique, télé, conversations, galipettes (malheureusement je n'ai jamais eu l'honneur d'entendre ce genre de chose, contrairement à de nombreux "chanceux"...)
- Parfois truffés de trous (on peut même presque voir ce qui se passe chez les voisins)
Fenêtre - Si chambre refaite à neuf : double vitrage, volet roulant permettant de rester dans le noir total... Idéal pour faire une grasse matinée (quand on n'a pas cours bien sûr) - Si chambre ancienne : modèle années 60/70 avec fermeture bizarre (c'est fou l'imagination qu'ils avaient à cette époque !), avec courants d'air, permettant d'apprécier le bruit à l'extérieur (circulation automobile, chant des oiseaux, étudiants bourrés...) et stores à l'ancienne qui permettent d'apprécier la lumière du soleil au printemps vers 5 h du matin (pas de grasse mat' même le dimanche)
Cuisine commune - Lieu de vie où on peut échanger ses recettes de cuisine et ses petits trucs et astuces : comment réussir les pâtes au beurre, comment avoir sa ration quotidienne de légumes grâce à la soupe en brique ou en sachets
=> occasion d'aborder un charmant jeune homme (ou une charmante jeune fille), engager la conversation, et tisser des liens sociaux.
- Lieu de vie où on doit faire la queue pour faire chauffer ses bons petits plats précuisinés alors que personne ne parle ni se regarde, accentuant ainsi la tension, et l'attente.
- Lieux où des personnes visiblement en conflit avec les règles de l'hygiène et de la propreté laissent des détritus, des tâches un peu partout, voire des restants de nourriture.
Douches communes - Lieu idéal pour voir de charmants jeunes hommes sortir de la douche, avec des gouttes glissant sur leur corps parfait et avec seulement une serviette autour de la taille (et aussi des jeunes filles mais la serviette ne cache pas que la taille)... - Lieu se trouvant aux extrémités du couloir, comptant environ 5 douches par étage (pour 30 personnes donc), dont la moitié seulement fonctionne correctement, où il n'est pas rare de faire la queue le matin alors que l'heure de partir en cours approche dangereusement...
- Les toilettes se trouvent très souvent à proximité
Toilettes communes - Lieu permettant de satisfaire ses besoins naturels où ce sont les femmes de ménages qui nettoient (désolé c'est le seul avantage que j'ai trouvé, et en plus il ne concerne pas les femmes de ménage !) - Lieu où on n'ose pas aller lorsque d'autres sont déjà aux toilettes, à cause des bruits qu'on peut faire et/ou qu'on peut entendre, en particulier lorsqu'on sait qui est dans les toilettes à côté (qui sait aussi qu'on est à côté), même si c'est ce qu'il y a de plus naturel...
- Lieu où d'autres n'ont aucun scrupule à laisser une trace de leur passage et qui ne connaissent pas la brosse et la chasse d'eau...
- Lieu où on peut savoir si nos voisines sont en zone rouge grâce aux indices dépassant de la poubelle ouverte
Sociabilité - Voisins aimables avec qui on parle de tout et de rien et avec qui on peut manger dans la cuisine commune et discuter dans les chambres (ou parfois le couloir jusqu'à tard le soir), mais aussi faire des sorties...
- Possibilité de rencontrer et de discuter avec des étudiants étrangers, issus d'autres cultures et apprendre beaucoup de choses intéressantes.
- La politesse est de mise entre étudiants : on se dit toujours bonjour dans les couloirs même lorsqu'on ne se connaît pas
- Incompatibilités d'humeur avec les voisins provoquant des conflits, pouvant parfois apporter un peu de spectacle en un lieu où il ne règne aucune ambiance.
- La politesse n'est pas connue de tous : certains ne répondent pas quand on leur dit bonjour.

Ce tableau permettra aussi aux nouveaux étudiants résidant en chambre universitaire de se faire une idée de ce qui les attend... Bonne rentrée en tous cas !

Posté par galdien à 17:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,