lundi 15 mars 2010

Moyen de communication #6 : Le SMS

SMS : sigle signifiant Short Message Service, aussi appelé texto. A l'instar de ses ancêtres les "pagers" ou les messagers de poches (Tatoo, Tam Tam, Kobby... Mais si ! Souvenez-vous !), le SMS permet de transmettre des messages écrits instantanément à son interlocuteur par l'intermédiaire d'un petit appareil (ici le téléphone portable). D'où le développement du langage SMS...
Eh oui pour ceux qui l'auraient oublié, le langage SMS n'est pas réservé aux jeunes incultes et à ceux qui sont fâchés avec l'orthographe. Le langage dit "SMS" s'est imposé car le nombre de caractères était encore plus limité qu'actuellement, ce qui n'était pas pratique pour les messages longs... Surtout qu'en plus il faut taper des lettres à partir d'un clavier chiffré, ce qui ne donne pas envie de se soumettre aux conventions orthographiques.
Le SMS permet d'envoyer un message sans déranger son interlocuteur, sans avoir à parler au téléphone, et donc de déranger votre entourage. En plus c'est pratique vous pouvez envoyer des messages de partout : dans les transports en communs, en cours, en réunion, lors de vos rendez-vous avec le pape... Bref ce bijou de la technologie a réussi à s'imposer en peu de temps, pour devenir incontournable.
Comme pour le Minitel, de nombreux services intéressants sont disponibles par SMS. Ainsi vous pouvez savoir si votre ex vous aime toujours, à quel âge vous pouponnerez, vous pouvez aussi connaître le prénom de votre prochain plan Q, savoir si votre futur petit ami aura des hémorroïdes (en tapant HEMO au 8 99 99, 50 € le SMS hors coût d'envoi)...
Et donc vous avez la possibilité de faire des rencontres par SMS.

Est-ce l'idéal pour les rencontres gays ?

Pour établir un contact, pourquoi pas. Mais on ne peut pas se contenter du SMS seul, car les messages sont trop limités. Cependant, cela peut être jouable pour un plan Q avec les messages du type "jh 185 75 cho ch jh tbm pr plan hot". Sur ce point-là les choses sont claires, rapides et on va droit au but.
C'est en quelque sorte le Minitel amélioré : plus petit, portable, plus rapide, et en plus on peut envoyer des photos, et même des vidéos... à condition bien sûr d'avoir le modèle avec appareil photo et vidéo intégré, sinon c'est fichu, surtout si votre interlocuteur "ch 1 bogoss et si no pic no dial".
Ce ne sera pas l'idéal si vous cherchez une relation sérieuse et que vous attendez de mieux connaître votre prétendant avant de le rencontrer. Car ce n'est pas très simple de parler de votre couleur préférée, de disserter sur le dernier film que vous avez vu, ou de raconter vos souvenirs d'enfance par SMS. Mais pour cela vous pouvez le coupler à d'autres moyens : le téléphone (de manière vocale cette fois-ci), ou pourquoi pas Internet en attendant LA rencontre.

Posté par galdien à 22:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


mercredi 3 mars 2010

Moyen de communication #4 : Le téléphone

telphCe formidable moyen de communication a été une révolution. Car on peut enfin s'entendre à plusieurs kilomètres de distance, et ce, instantanément.
Mais le téléphone n'a pas toujours été portable, avec un écran tactile couleur et sonnerie polyphonique personnalisable. Il fut un temps où le téléphone avait un fil et était assez lourd. Pas d'écran, ni de touches, mais un bon vieux cadran, que l'on doit tourner jusqu'au numéro voulu... Par chance, les numéros de téléphone étaient plus courts, à 6 chiffres, puis à 8 chiffres. Pour la sonnerie, c'était le bon vieux "Drriinng" et pas question de personnaliser la sonnerie, ni de le mettre sur mode vibreur. Et le téléphone ne servait qu'à téléphoner, donc pas d'horloge, ni de calculatrice, ni de jeux (souvent nuls soit dit en passant).
Et comme le téléphone ne pouvait pas être transportable, quand on est dans la rue, si on voulait appeler quelqu'un il y avait... les bonnes vieilles cabines téléphoniques. Ceux qui étaient nés avant la folie des téléphones portables, ou ceux qui y sont réfractaires vous témoigneront à quel point les cabines téléphoniques étaient bien pratiques... Ils vous raconteront leurs bons moments à chercher, sous la pluie, la cabine idéale, avec un téléphone qui soit opérationnel, qui se trouve dans un lieu calme. Les arachnophobes vous diront comme il n'était pas si simple de trouver une cabine sans qu'une horrible araignée n'y ait élu domicile. Et lorsqu'il faisait beau, il valait mieux ne pas choisir une cabine exposée au soleil, car à travers les vitres, on peut sentir la chaleur qui devient vite insupportable. Sans compter qu'on n'a pas d'autre choix que de rester debout, donc pour les conversations longues, ce n'était pas l'idéal, surtout après s'être lancé sur une longue recherche de la cabine idéale.
Le téléphone, autre grande invention qui a changé nos vies aux XXe siècle aura connu beaucoup d'évolutions avec le téléphone à touche, le téléphone sans fil, ou encore le téléphone portable...

Est-ce l'idéal pour les rencontres gays ?

Comme pour le courrier postal, il vaut mieux le coupler avec un dispositif de rencontres... ou le fameux "téléphone rose" au 36 69 XX XX, le 69 n'étant pas choisi au hasard, et ce n'était pas que pour le prix, qui était bien évidemment exorbitant. Bref, ce formidable service permettait aux âmes seules et errantes de déposer un petit message de présentation sur le répondeur du service de rencontres, et donc d'écouter les annonces des autres âmes désespérées en peine, et de leur laisser un gentil petit message. Pour avoir une réponse le temps d'attente est variable... Si votre interlocuteur passe son temps (et son argent) sur ce fabuleux service téléphonique, la réponse sera quasi-instantanée... mais s'il ne vient qu'une fois par mois, voire moins... vous pourrez toujours attendre.
Petite révolution sur ce moyen de rencontre : vous pouvez entendre sa voix. Donc si vous ne pouvez pas voir votre interlocuteur, vous pouvez donc vous faire une idée selon l'intonation de sa voix, si elle vous plaît ou non, si sa manière de vous dire des choses cochonnes vous fait de l'effet... Mais cela ne vous met pas à l'abri d'une éventuelle déception lors de la rencontre...
Quoiqu'il en soit le téléphone a été l'un des premiers moyens efficace pour faire des rencontres débouchant à un plan Q, tout comme le Minitel.

Posté par galdien à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,