mardi 20 décembre 2016

La magie des rencontres en ligne

Voici un article paru depuis un petit moment qui montre que les homos n’ont pas le monopole de la goujaterie ou l’imbécilité. Oui on a parfois tendance à l’oublier, mais ça existe aussi chez les hétéros (c’est ça d’aller frénétiquement sur les sites de rencontres gays !)

De quoi parle-t-on ?

Il s'agit d'un site de rencontres d'un nouveau genre : rencontrer 1 personne par jour. Mon but ici n'est pas de juger le principe de cette application (que je ne connais pas et n'utilise pas) mais les profils des utilisateurs interrogés pour les besoins de l’article sus-cité (utilisatrices plutôt ici avec un panel certainement représentatif d'amis des amis de l'auteur de l'article… enfin bref...)

Mais quel est donc le problème ?

Justement le profil de ces utilisatrices si on en croit leurs témoignages. Jugez plutôt :

  • « J’ai bac+7, je suis née à Paris et on ne me propose que des profils de bouseux – désolée pour le politiquement correct »

Traduction :

"Ben oui quoi j'ai pas fait un bac+7 pour m'enterrer dans un village de province de moins de 500 000 habitants avec un paysan (même s'il a bac+3 et qu'il a peut-être de la culture et de la conversation) Nan mais attends je suis parisienne moi ! Si le dois bouger c'est pour aller à New York ou L.A (prononcez “elle aiye”). Bon Londres et Berlin à la limite mais pas chez les bouseux de Lyon ou Bordeaux. Et pis si je voulais épouser un bouseux je serais allée voir Karine pour L'amour est dans le pré !"

Puis cette “Parisienne aux cheveux courts” (on ne voit pas trop l'intérêt de le préciser sauf peut-être pour que les utilisateurs la reconnaissent et lui envoient des messages d'insultes mais elle n’est sûrement pas la seule parisienne à avoir des cheveux courts) “piaffe” (mot à la hauteur du personnage je trouve) :

« Mais on s’ennuie vite : au bout de sept jours, on m’a proposé un gamin de 18 ans – je ne fais pas dans la pédophilie, un type qui avait l’âge d’être mon grand-père, trois campagnards et un mec insignifiant... »

Bon on va être clair : coucher avec un/une jeune de 18 ans ne fait pas de nous un/une pédophile. Même s'il est tout jeune, au regard de la loi il est majeur et vacciné. Et sa puberté est (presque) achevée (selon les cas). À sa décharge, on a parfaitement le droit de ne pas aimer les jeunes. Mais respectons-les quand même.

Et si on se fie au sens de la mesure de cette jeune femme, le type qui a l’âge de son grand-père devait avoir juste 15 ou 20 ans de plus qu’elle.

On ne s’attardera pas encore plus sur les campagnards qui doivent être vraiment des monstres. Et quand au “mec insignifiant”... il ne doit pas être à la hauteur de cette nana vraiment géniale avec de la culture, de l’éducation, et surtout un grand sens de l’humanisme.

  • Une autre jeune fille, étudiante en journalisme trouve que « l’interface était naze – genre bleu et blanc, merci mais on n’est plus en 2010. »

Non mais c'est vrai quoi ! Bleu et blanc c'est trop 2010 ! Là on est en 2016 ! Allô quoi ! (expression de 2013 !) Vous êtes vraiment au top du ringard ! (expression des années 1990 !!!)

Sérieusement, ma cocotte visiblement tu ne connais pas Gaypax parce que tu nous ferais une attaque, ou une grosse crise d'angoisse, avec au minimum un an en hôpital psychiatrique à en croire ta sensibilité...

  • Et enfin notre Sophie, 30 ans dont 4 de célibat, soulève le “problème” de “l’humiliation d’une journée à guetter une réponse qui ne viendra pas”.

Humiliation : rien que ça… Ils n’ont interrogé que des chochottes ou quoi ?
« Pour une fille, c’est très dur de se prendre des vents. Faire le premier pas, c’est déjà dur – on met un peu son ego en jeu. Sur Tinder, l’honneur est sauf : si un mec ne te répond pas, tu peux parler à cent autres. Là, tu te prends un mur qui dure une journée. C’est franchement humiliant. »

Oui c'est vrai parce que pour un mec c'est un véritable plaisir de se prendre des vents, c’est même fait pour ça un mec.

Heureusement sur Tinder (ou Grindr et consorts) tu peux de ton côté les humilier sans état d’âme, parce que le mec (ou la nana) ce n'est qu'un numéro de profil parmi tant d’autres…

Ma conclusion :

Avec tout ça, il est clair que les sites et applis de rencontres de tous bords ont encore de beaux jours devant eux...

Posté par galdien à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


vendredi 30 octobre 2015

Portrait #15 : Le-mec-maqué-qui-ne-cherche-que-de-l’amitié

Bizarrerie dans le monde merveilleux des sites et autres applis de rencontres : le mec maqué. Le mec qui a visiblement tout pour être heureux. Un potentiel futur époux, un appart, un boulot. Et pourtant…

Non, d’après son profil ce n’est pas une Emma Bovary version gay des temps modernes qui s’ennuie sexuellement alors qu’il a potentiellement ce qu’il faut à la maison, non. Il ne cherche que des amis. Surtout pas de plan. Car il est en couple.

Une question vous brûle les lèvres, vous éternel célibataire qui voulez vous mettre en couple justement pour vous désinscrire au plus vite de la dizaine sites de rencontres sur lesquels vous voyez de toute façon les mêmes têtes. Cette question c’est : “MAIS QU’EST-CE QUE TU FOUS LÀÀÀÀÀ ?????” Est-ce le Syndrome de Stockholm ??? Et de l’amitié en plus ! N’a-t-il pas des amis au préalable ? Tous ses potes lui ont tourné le dos le jour où il s’est mis en couple ? Son mec n’a pas d’amis non plus ? Et vous l’avez remarqué depuis suffisamment longtemps pour savoir qu’il ne vient pas de s’installer dans la région.

Et puis qui pense réellement trouver de l’amitié sur un site de rencontre gay ? L’amitié entre mecs gays c’est comme l’amitié entre homme/femme hétéros, c’est rare voire exceptionnel. Il y a toujours au bout d’un moment une tension sexuelle, une pulsion à assouvir. Et c’est une fois assouvie qu’on se dit qu’on préfère rester amis finalement.

Et puis, sur un lieu de rencontres gay, la majorité des mâles sont en rut et proposent directement un plan.

Donc plusieurs choses : soit le type cherche de l’amitié et il est vraiment naïf, soit il cherche vraiment à aller voir ailleurs en s’inventant un alibi au cas où son cher et tendre découvrirait par hasard son profil. En attendant, selon vos scrupules, vous pouvez toujours décider de l’aborder pour amitié… ou plus si affinités…

Posté par galdien à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 30 septembre 2015

Portrait #14 : Le plan Q

Le plan Q est un être complexe. Plus particulièrement le plan Q gay de sexe masculin.

Là où tout est simple dans une relation amoureuse classique, le plan Q a une forte crainte des sentiments.

Imaginez lors d’une discussion (en ligne ou par SMS) enflammée avec votre partenaire de jeu (sur son impressionnant phallus, sur ses coups de reins extraordinaire…), vous lui dites que vous passez de bons moments avec lui et que vous êtes impatient de le revoir pour vous éclater au lit. Il vous répond : “Merci. Mais ne tombe pas amoureux” (avec parfois le lol en option). Le mot est lâché. Mais vous vous vous empressez de lui répondre quasi-immédiatement : “Oh mais non ne t’inquiète pas ça ne risque pas d’arriver”.

Comme si éprouver des sentiments était la honte suprême. Comme si vous n’aviez pas le droit d’être bien avec cette autre personne, comme si même l’idée de tomber amoureux était vécue comme un enfer. Ben oui après tout on n’est pas des pédés, les sentiments c’est pour les tapettes. Vous voilà reparti comme à l’école primaire où l’amour c’est pas propre c’est dégoûtant…

Sauf que là vous avez fait des choses qui dépassent l’entendement avec votre compagnon de jeu, qui ne consiste pas uniquement à comparer vos membres, ou jouer à chat-bite, mais plutôt à échanger de la salive, de la sueur, ou autres substances et sécrétions…

De telles craintes cachent-elles quelques chose ? Est-ce un moyen voilé d’avouer ses sentiments ? Ou de tester l’autre ?

Posté par galdien à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 1 août 2015

Science-fiction

Se découvrir...
S'endormir blottis l'un contre l'autre. Dans la nuit, se pousser pour avoir plus de place dans le lit. Partager une glace après avoir fait intensément l'amour... et avant de recommencer. Se réveiller le premier et regarder l'autre dormir.
Piquer les vêtements de l'autre. Pique-niquer dans un bois et se courir après comme des enfants. Se raconter les détails amusants de ses journées... ou s'amuser de leur banalité.
Regarder la télé installés dans le canapé en se gratouillant l'un et l'autre. Aller au cinéma et se tenir la main pendant toute la séance. Sortir tard le soir et faire les imbéciles dans la rue comme des enfants. Se poster à la fenêtre ou sur un balcon et observer les gens comme si nous étions sur notre tour d'ivoire... commenter leurs faits et gestes et imaginer leurs vies.
Dans les soirées entre amis, échanger des regards et des gestes que nous seuls pouvons comprendre. S'inventer un langage connu de nous seuls.
Faire découvrir à l'autre de nouvelles choses. Faire des projets d'avenir réalisables ou farfelus. S'inventer un monde. Se donner des défis délirants. Se disputer et se réconcilier sous la couette. Soigner les petits bobos de l'autre grâce aux fameux bisous magiques. Jouer les infirmiers pour les plus gros bobos. Se donner des frissons. Se réchauffer quand il fait froid.

Se faire confiance... Ne pas se poser de questions...


La quatrième dimension....

Posté par galdien à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

samedi 15 septembre 2012

Vu sur un profil

"salut

cherche pour 1er fois un actif avec sexe min 22 24 cm.

je ne reçoit pas

(annonce sérieuse mais aucune réponse concluante !)"

On se demande bien pourquoi...

Posté par galdien à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


vendredi 24 août 2012

La magie des discussions en ligne

(Début de la conversation) 
lui : dommage t loin
moi : salut... pourquoi tu es intéressé ?
lui : oui
moi : en même temps je connais *ville* j'y vivais il y a encore un an
lui : a ok ou
moi : j'étais à *ville*, près de la gare
lui : ok
lui : nico
moi : moi c'est *simon*
lui : moi fred
moi : tu t'appelles fred ou nico ?
lui : fred je connaissais nico vers la gare
moi : ah... moi c'est pas nico
lui : ok il était actif
moi : super... dommage que je ne l'aie jamais rencontré...
lui : ben oui
moi : on aurait peut être pu faire des plans à 3
lui : oui
moi : et à part ça tu cherches quoi ici ?
lui : RENCONTRE SERIEUSE
moi : oui c'est vrai c'est toujours mieux qu'un vulgaire plan
lui : LES 2 SONT BON
moi : oui un plan peut être pas mal... à condition d'être un bon coup

(Fin de la discussion)

Note pour le lecteur : mes dernières interventions de cette passionnante discussion sont, comme vous l'avez deviné teintées d'un soupçon d'ironie...

Posté par galdien à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 10 novembre 2011

Rencontres : Rêves vs. Réalité

Parce qu'il y a la rencontre amoureuse telle que vous l'imaginez... et la rencontre physique telle qu'elle se produit...


Dans vos rêves...

La réalité...

La rencontre

C'est un l'ami d'un d'ami qui vous est présenté par un ami. Vous vous faites un signe de tête, le coup de foudre est immédiat mais vous ne savez pas comment briser la glace chacun de votre côté...

C'est sur un site de rencontre gay, qui vous est présenté par un moteur de recherche suite à la requête, « site de rencontres gay ». Le petit bouton clignote immédiatement, vous ne savez pas si vous allez répondre...

Premier contact

Après le signe de tête, un petit bonjour, quelques commentaires sur la soirée (géniale ou ennuyeuse), quelques anecdotes sur vos connaissances communes (sympathiques ou non), et de fil en aiguille un lien se noue...

Après un clic sur le bouton clignotant, un petit « slt ca va », quelques commentaires sur l'ergonomie du site (pratique ou pas pratique), quelques anecdotes sur vos précédentes rencontres (foireuses ou non), et le contact est établi...

Premier rendez-vous

Ambiance stressante consistant à se montrer sous son meilleur jour (parfum, pastille à la menthe...).

Occasion de se révéler un peu plus, de connaître la personnalité de l'autre, son film préféré, le livre qui l'a marqué, sa plus grosse honte, le nom de son premier poisson rouge, sa première gastro...

Ambiance stressante consistant à se montrer sous son meilleur jour (parfum, pastille à la menthe...), car première rencontre physique.

Occasion de se révéler un peu plus, de connaître la personnalité de l'autre, écouter l'autre monopoliser la parole tout en s'écoutant parler. Ou au contraire, silence pesant, qui pousse à faire des commentaires sur le temps qu'il fait, sur le prix des consommations qui augmentent d'année en année, ou sur les détails de la nappe...

Rapprochement

Après un petit compliment sur votre tenue vestimentaire que vous lui retournez, vous allez faire un tour dans la petite rue, au bord de la mer, au bord du fleuve... sous les étoiles, et vous vous faites des confessions de plus en plus intimes, vos mains se rapprochement, et vous vous embrassez enfin...

Après un compliment sur le formidable moment que vous venez de passer, vous vous demandez l'un à l'autre si vous préférez aller chez lui ou chez vous...

Passage à l'acte

Quelques jours plus tard, car votre nouveau prétendant n'en veut pas qu'à vos fesses et à votre service trois-pièces, tout comme vous d'ailleurs, car vous êtes charmé chacun par la personnalité exceptionnelle de l'autre. Votre relation semble prendre le chemin d'une merveilleuse histoire d'amour qui n'est pas basée sur le sexe uniquement...

Quelques heures plus tard (et encore en voulant prendre un raccourci, vous avez perdu pas mal de temps), car vous avez chacun classé l'autre dans la catégorie « baisable ».

Votre relation semble prendre le chemin d'une formidable histoire coquine après une petite main au panier, qui a fait place à un roulage de pelle... (suivi d'une pipe ?).

Première nuit

Vous passez la nuit entière à vous embrasser tendrement, à vous regarder dans le blanc des yeux avant de vous endormir paisiblement, l'un blotti dans les bras de l'autre, emmitouflés dans la couette, votre nouveau compagnon vous demandant toutes les heures si vous n'avez pas froid.

Par politesse, et parce que ça ne se fait pas de laisser un jeune homme seul traîner dans la rue en pleine nuit, vous décidez de passer la nuit ensemble, dans le même lit.

Vous dormez chacun de votre côté, dos à dos, insensible aux appels du pied de l'autre pour remettre le couvert, tirant chacun la couverture vers soi, même si l'autre est en train de grelotter.

Le réveil

Vous vous réveillez l'un dans les bras de l'autre, exactement dans la même position dans laquelle vous vous étiez endormis, après avoir recueilli les impressions de l'autre sur la formidable nuit qu'il vient de passer, vous traînez encore plusieurs heures bien au chaud dans le lit douillet dans un ambiance très câline.

Chacun se réveille de son côté, sans s'adresser la moindre parole, ni échanger même le moindre regard, le lit se retrouve très rapidement vide de ses occupants, qui auront tout plein de choses à faire dans la journée, car après tout ils ont une vie remplie.

Et après ?

L'un pense en permanence à l'autre et le lui fait savoir, coups de téléphone, messages sur le répondeur, lettres enflammées, petit mot sur la table avant de partir au travail...

L'un pense à l'autre, quand il ressent un manque affectif ou lorsqu'il a son érection matinale et le lui fait savoir en lui envoyant un SMS cochon, voire un MMS avec image explicite...

Posté par galdien à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 8 octobre 2011

La magie des rencontres en ligne

lui : slt

moi : salut

lui : sa va ?

moi : ça va bien merci... et toi ?

lui : ça va et toi ? tu ch koi ?

moi : ça dépend, selon affinités, du sérieux de préférence... et toi ?

lui : pareil

moi [après coup d'oeil sur son profil : "rech bogoss pr plan Q bien cho"] : ok...

lui : ...

moi : ...

lui : ...

moi : ...

lui : t pas très bavard

moi : toi non plus

lui : ouais mais keske tu veu ke je te raconte...

Posté par galdien à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 6 septembre 2011

Lieu #6 : Le supermarché

caddieIci nous appellerons supermarché tout lieu où on peut faire ses courses, y compris l'hypermarché ou la petite supérette. Le supermarché donc est le lieu par excellence où on peut se ravitailler et rencontrer beaucoup de gens... et parmi eux, il y a au moins un gay... comme le caissier par exemple, car comme chacun le sait, caissier est soit un métier de femme soit un métier de tapette. Vous pourrez néanmoins tenter votre chance avec le type costaud qui met les produits en rayons, ou le mec influent qui est chef de rayon, ou encore le client qui vous semble gay parce qu'il respire et transpire le sexe. 

Alors foncez ! Sortez l'artillerie lourde : le jean moulant est un incontournable à condition qu'il moule bien la queue et les fesses. Sortez aussi le T-shirt bien moulant qui met bien en valeur vos muscles saillants et qui témoigneront de vos heures passées à la salle de muscu. 

Petit truc en plus : allez cherchez la boîte de conserves de petits pois et haricots fins en vous penchant bien et en mettant en valeur votre pantalon à fermeture-éclair arrière, afin d'attirer un bonhomme viril et bien cochon un éventuel prétendant. N'hésitez pas non plus à demander conseil sur le modèle de préservatif le plus confortable à votre commerçant préféré... et s'il ne sait pas vous répondre, demandez-lui d'aller ensemble le tester, conscience professionnelle oblige, avec votre regard lubrique coquin. 

Lorsque vous passez à la caisse, mettez bien en évidence la revue gay avec le monsieur tout nu en couverture que vous aurez acheté face à votre caissier adoré, en ajoutant de manière subtile que c'est votre magazine préféré et que vous ne ratez aucun numéro, parce qu'il est fait spécialement pour vous. 

Profitez-en pour ajouter que vous préférez payer en liquide avec votre plus beau sourire et n'hésitez pas à glisser votre numéro de téléphone entre deux billets, avec un lieu de rendez-vous (bar, ciné, restaurant, toilettes publiques, parc du coin ou le bois le plus proche à une heure tardive...) 

Car au supermarché, c'est bien connu, on trouve de tout... alors pourquoi pas un plan Q ou son âme sœur ?

Posté par galdien à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 28 août 2011

Lieu #5 : Au travail

Au travail aussi, on peut trouver des gays qui se dissimulent dans leur bureau. Mais comme ces planqués ne sont plus forcément standardistes ou comptables, cela rend la tâche difficile de savoir qui est gay et qui ne l'est pas. Pire encore on peut les trouver sur un chantier de construction... Comme quoi parfois les vidéos pornos disent parfois la vérité... 

Sur ce lieu sacré grâce auquel vous pouvez vous payer à chaque fin de mois vos sous-vêtements coquins, vos sextoys et l'intégrale de tous les CD de Lady Farmer, préférez utiliser le langage non verbal pour vous faire remarquer. 

Si vous êtes au bureau, suçotez lascivement votre stylo en faisant des va-et-vient et en regardant de manière coquine et avec insistance votre interlocuteur. Un conseil : évitez de mordre votre stylo, car cela risque d'effrayer l'être désiré, et donc de le faire fuir. 

Sur les chantiers faites tomber un parpaing et penchez vous pour le ramasser. Cambrez vous bien à la vue de votre collègue bogoss, et remuez vos fesses tel un canard sortant de la mare pour qu'il puisse bien profiter du spectacle et lui en mettre plein les mirettes et donc exacerber son désir. Si ce geste peut être mauvais pour votre dos, cela vous fera une occasion en or de lui proposer de vous masser le dos. 

Si vous croisez un collègue masculin en sortant des toilettes, sachez replacer votre queue d'une main de maître dans votre pantalon, en la caressant avec délicatesse et toujours avec classe dites à l'objet de vos fantasmes : « ça fait toujours du bien de soulager Popol, n'est-ce pas ? » en esquissant votre plus beau sourire et en faisant un clin d’œil. 

Soyez tactile : si vous êtes sur les chantiers n'hésitez pas à palper les muscles de vos collègues torses nus en leur complimentant sur leurs musculature parfaite tout en leur demandant l'adresse de leur club de sport. Dans tous les cas, les petites tapes dans le dos ou simplement une main déposée sur l'épaule ou autour de la taille provoquent généralement des signes révélateurs sur la réceptivité de votre éventuel plan Q... qui vous permettra d'assouvir vos fantasmes sur votre lieu de travail, mêlant de cette manière travail et plaisir... à condition de rester productif.

Posté par galdien à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :