dimanche 21 mars 2010

Moyen de communication #7 : Internet

internetInternet... Le grand sésame ! Internet... LE moyen de communication révolutionnaire, celui qui changera à jamais nos vies. Internet à lui seul réunit tous les médias, tous les moyens de communications. Avec Internet on peut lire du texte, regarder des photos, voir des vidéos, écouter de la musique, téléphoner, faire de la visioconférence... et tout ça avec une rapidité déconcertante. Internet le meilleur ami de l'homme ? Peut-être, car grâce à Internet, on peut aussi demander des conseils, retrouver ses amis d'enfance... et aussi s'exprimer, bloguer, raconter sa vie sans intérêt, ou informer ses concitoyens.
Avec le blog, on peut faire ce qu'on n'avait jamais pu faire auparavant : exprimer ses idées, raconter sa journée au monde entier sans être obligé de payer ou de gagner quoi que soit (du moins financièrement).
Aujourd'hui, il est impossible d'envisager une vie, ni même une journée sans Internet, avec ses avantages, mais aussi les quelques mauvais côtés, car avec Internet tout n'est pas rose non plus (sinon ce ne serait pas marrant).

Est-ce l'idéal pour les rencontres gays ?

Ah ! Internet, le meilleur ami de l'homo désespéré ! Grâce à Internet, même le gay isolé dans sa campagne peut se sentir moins seul en lisant des témoignages de ses congénères, regarder des photos de mecs légèrement dévêtus, s'exprimer en se lamentant sur son sort d'homo esseulé, visionner des vidéos de charme... et sauter le pas en tentant d'ouvrir le sésame grâce aux sites de rencontres (gays s'il vous plaît, cela facilite les choses !).
Car avec Internet, tu peux discuter en direct avec les mecs de ta région, et il y en a pour tous les goûts : les actifs, les passifs, les auto-reverse, les TBM... Et il y a même la possibilité de faire une visio-conférence, disons d'une manière un peu spéciale, plus connue sous le nom de plan cam.
Tout le monde peut (en théorie) trouver son compte, aussi ceux qui cherchent un "plan love" que ceux qui cherchent un "plan Q"... Pour trouver le plan de votre ville pour retrouver votre chemin ce ne sera pas là que vous trouverez votre bonheur... A moins que votre site de rencontres gay préféré vous propose de géolocaliser votre interlocuteur.
Bref, pour finir sur une phrase bateau, Internet est un bon moyen de faire connaissance, mais rien ne vaut la rencontre réelle... à condition bien sûr que ce soit une bonne rencontre...

Posté par galdien à 22:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


lundi 15 mars 2010

Moyen de communication #6 : Le SMS

SMS : sigle signifiant Short Message Service, aussi appelé texto. A l'instar de ses ancêtres les "pagers" ou les messagers de poches (Tatoo, Tam Tam, Kobby... Mais si ! Souvenez-vous !), le SMS permet de transmettre des messages écrits instantanément à son interlocuteur par l'intermédiaire d'un petit appareil (ici le téléphone portable). D'où le développement du langage SMS...
Eh oui pour ceux qui l'auraient oublié, le langage SMS n'est pas réservé aux jeunes incultes et à ceux qui sont fâchés avec l'orthographe. Le langage dit "SMS" s'est imposé car le nombre de caractères était encore plus limité qu'actuellement, ce qui n'était pas pratique pour les messages longs... Surtout qu'en plus il faut taper des lettres à partir d'un clavier chiffré, ce qui ne donne pas envie de se soumettre aux conventions orthographiques.
Le SMS permet d'envoyer un message sans déranger son interlocuteur, sans avoir à parler au téléphone, et donc de déranger votre entourage. En plus c'est pratique vous pouvez envoyer des messages de partout : dans les transports en communs, en cours, en réunion, lors de vos rendez-vous avec le pape... Bref ce bijou de la technologie a réussi à s'imposer en peu de temps, pour devenir incontournable.
Comme pour le Minitel, de nombreux services intéressants sont disponibles par SMS. Ainsi vous pouvez savoir si votre ex vous aime toujours, à quel âge vous pouponnerez, vous pouvez aussi connaître le prénom de votre prochain plan Q, savoir si votre futur petit ami aura des hémorroïdes (en tapant HEMO au 8 99 99, 50 € le SMS hors coût d'envoi)...
Et donc vous avez la possibilité de faire des rencontres par SMS.

Est-ce l'idéal pour les rencontres gays ?

Pour établir un contact, pourquoi pas. Mais on ne peut pas se contenter du SMS seul, car les messages sont trop limités. Cependant, cela peut être jouable pour un plan Q avec les messages du type "jh 185 75 cho ch jh tbm pr plan hot". Sur ce point-là les choses sont claires, rapides et on va droit au but.
C'est en quelque sorte le Minitel amélioré : plus petit, portable, plus rapide, et en plus on peut envoyer des photos, et même des vidéos... à condition bien sûr d'avoir le modèle avec appareil photo et vidéo intégré, sinon c'est fichu, surtout si votre interlocuteur "ch 1 bogoss et si no pic no dial".
Ce ne sera pas l'idéal si vous cherchez une relation sérieuse et que vous attendez de mieux connaître votre prétendant avant de le rencontrer. Car ce n'est pas très simple de parler de votre couleur préférée, de disserter sur le dernier film que vous avez vu, ou de raconter vos souvenirs d'enfance par SMS. Mais pour cela vous pouvez le coupler à d'autres moyens : le téléphone (de manière vocale cette fois-ci), ou pourquoi pas Internet en attendant LA rencontre.

Posté par galdien à 22:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 9 mars 2010

Moyen de communication #5 : Le Minitel

minitel

Dans la catégorie grande révolution, voici le Minitel, ancêtre d'Internet.
Beaucoup d'entre vous se sont déjà servi ou se servent toujours du Minitel. Certains d'entre vous se sont peut-être demandé, dès leur plus tendre enfance, ce qu'était cette minuscule télé avec un petit clavier coulissant, avec le logo de Fr. Tel&com des années 1980, qui trônait dans le salon familial. Peut-être avez-vous eu une petite fascination pour cet objet que vous trouviez curieux et que vous rêviez de voir fonctionner et de savoir à quoi il servait, car on vous a toujours défendu de vous en approcher. Et le jour où vous avez enfin l'occasion d'utiliser cet objet qui vous intriguait tant, ce fut pour des raisons administratives, donc peu excitantes, par rapport à ce que vous imaginiez enfant...
Le Minitel offrait donc pléthore de services : annuaire, renseignements, accès à des bases de données, informations, petites annonces et le fameux "Minitel rose", qui a contribué au succès du Minitel, au désespoir de nombreux ménages, surtout lorsque la femme découvrait que son mari fréquente les messageries roses, en recevant la facture (salée) du Minitel. Car ces services n'étaient pas gratuits. Comme pour le téléphone, il existait un système de numérotation, beaucoup plus simple, et qui commençait par 3614, 3615, 3616, 3617, etc, sachant que le plus le chiffre était élevé, plus le service était cher.

Est-ce l'idéal pour les rencontres gays ?

Grâce au Minitel Rose et autres services de rencontres, le Minitel est devenu un moyen un peu plus intéressant, pour faire la connaissance de nombreux inconnus qui vivent pourtant près de chez vous et qui recherchent la même chose que vous. Vous pouvez passer un peu de temps pour discuter en ligne afin de savoir si le courant passe bien avec votre interlocuteur, et si vous avez envie de le rencontrer.
Cependant, le Minitel c'est pas non plus Internet... On ne peut voir que des séries de caractères, on ne peut voir que du texte et des dessins pixelisés monochromes, ce qui rendait l'interface peu convivial... Donc ce n'est pas l'idéal pour communiquer votre photo, ou pour faire un plan cam, mais c'est une bonne solution pour vous envoyer des messages cochons. Malgré tout, il faut payer, car la facture dépend du temps de connexion, et elle risque d'être salée si vous passez trop de temps à la recherche de votre plan Q ou de votre prince charmant...

 

Posté par galdien à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 3 mars 2010

Moyen de communication #4 : Le téléphone

telphCe formidable moyen de communication a été une révolution. Car on peut enfin s'entendre à plusieurs kilomètres de distance, et ce, instantanément.
Mais le téléphone n'a pas toujours été portable, avec un écran tactile couleur et sonnerie polyphonique personnalisable. Il fut un temps où le téléphone avait un fil et était assez lourd. Pas d'écran, ni de touches, mais un bon vieux cadran, que l'on doit tourner jusqu'au numéro voulu... Par chance, les numéros de téléphone étaient plus courts, à 6 chiffres, puis à 8 chiffres. Pour la sonnerie, c'était le bon vieux "Drriinng" et pas question de personnaliser la sonnerie, ni de le mettre sur mode vibreur. Et le téléphone ne servait qu'à téléphoner, donc pas d'horloge, ni de calculatrice, ni de jeux (souvent nuls soit dit en passant).
Et comme le téléphone ne pouvait pas être transportable, quand on est dans la rue, si on voulait appeler quelqu'un il y avait... les bonnes vieilles cabines téléphoniques. Ceux qui étaient nés avant la folie des téléphones portables, ou ceux qui y sont réfractaires vous témoigneront à quel point les cabines téléphoniques étaient bien pratiques... Ils vous raconteront leurs bons moments à chercher, sous la pluie, la cabine idéale, avec un téléphone qui soit opérationnel, qui se trouve dans un lieu calme. Les arachnophobes vous diront comme il n'était pas si simple de trouver une cabine sans qu'une horrible araignée n'y ait élu domicile. Et lorsqu'il faisait beau, il valait mieux ne pas choisir une cabine exposée au soleil, car à travers les vitres, on peut sentir la chaleur qui devient vite insupportable. Sans compter qu'on n'a pas d'autre choix que de rester debout, donc pour les conversations longues, ce n'était pas l'idéal, surtout après s'être lancé sur une longue recherche de la cabine idéale.
Le téléphone, autre grande invention qui a changé nos vies aux XXe siècle aura connu beaucoup d'évolutions avec le téléphone à touche, le téléphone sans fil, ou encore le téléphone portable...

Est-ce l'idéal pour les rencontres gays ?

Comme pour le courrier postal, il vaut mieux le coupler avec un dispositif de rencontres... ou le fameux "téléphone rose" au 36 69 XX XX, le 69 n'étant pas choisi au hasard, et ce n'était pas que pour le prix, qui était bien évidemment exorbitant. Bref, ce formidable service permettait aux âmes seules et errantes de déposer un petit message de présentation sur le répondeur du service de rencontres, et donc d'écouter les annonces des autres âmes désespérées en peine, et de leur laisser un gentil petit message. Pour avoir une réponse le temps d'attente est variable... Si votre interlocuteur passe son temps (et son argent) sur ce fabuleux service téléphonique, la réponse sera quasi-instantanée... mais s'il ne vient qu'une fois par mois, voire moins... vous pourrez toujours attendre.
Petite révolution sur ce moyen de rencontre : vous pouvez entendre sa voix. Donc si vous ne pouvez pas voir votre interlocuteur, vous pouvez donc vous faire une idée selon l'intonation de sa voix, si elle vous plaît ou non, si sa manière de vous dire des choses cochonnes vous fait de l'effet... Mais cela ne vous met pas à l'abri d'une éventuelle déception lors de la rencontre...
Quoiqu'il en soit le téléphone a été l'un des premiers moyens efficace pour faire des rencontres débouchant à un plan Q, tout comme le Minitel.

Posté par galdien à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 28 février 2010

Moyen de communication #3 : Le courrier postal

POSTEVoici un moyen de communication beaucoup plus récent, plus proche de nous...
Tout le monde au au moins une fois dans sa vie, même parmi les plus jeunes, reçu un courrier postal. Certains en reçoivent même tous les jours.
Chacun d'entre nous se souvient de son tout premier courrier reçu.
Tout d'abord, c'est la carte d'anniversaire de tonton ou de mamie, avec papa ou maman qui nous montre la lettre et nous l'agite sous le nez en nous disant : "C'est pour qui ?" (sous-entendu : "C'est pour toi !")... Puis c'est la carte postale du cousin ou de la meilleure copine partie en vacances.
Ensuite, vient la première lettre avec votre nom en caractères d'imprimerie, qui vous est adressée parce que vous avez participé à un jeu-concours, ou parce que vous avez ouvert votre premier compte en banque... ou pour de la publicité. Et là vous vous sentez important, vous devenez grand maintenant, vous recevez du courrier, comme les adultes... avant de déchanter. Car s'ensuivent, les candidatures rejetées pour l'école dans laquelle vous rêviez d'étudier, ou du boulot que vous convoitiez, les impôts qui vous réclament de l'argent, les PV à régler, les huissiers qui menacent de vous saisir. Sans compter les lettres anonymes. Bref, la vie d'adulte n'est pas aussi belle que vous ne l'imaginiez enfant. Plus efficace que les signaux de fumée, mais moins poétique que les pigeons voyageurs, le courrier postal a été au sommet de sa gloire pendant le XXe siècle, même s'il reste encore très répandu.

Est-ce l'idéal pour les rencontres gays ?

Si vous connaissez votre interlocuteur et son adresse, pourquoi pas. Vous pouvez aussi faire confiance au hasard, pour faire de nouvelles rencontres en mettant n'importe quelle adresse... Tout en sachant que les chances de tomber sur un jeune homme beau, séduisant, intelligent, gay, célibataire, et à votre goût sont très minces.
Mais couplé aux petites annonces du genre "jh célib, doux, séduisant, attentionné ch jh, pr dîner aux chandelles et pr grde hist d'amour. Écrire au journal qui transmettra" dans les journaux type "Mon Beau Chasseur Français", les rencontres peuvent être enfin concrètes. Eh oui, amis jeunes lecteurs, les petites annonces étaient les ancêtres des chats de rencontres, avec tous les inconvénients : moins de rapidité, car il faut écrire des lettres à la main, soigner son écriture, éviter les fautes d'orthographe (car il y a trop de place sur une feuille de papier pour écrire en SMS). Pour joindre sa photo, il faut se munir d'un appareil, se faire prendre en photo, faire développer la pellicule, ou tout simplement faire une photo d'identité chez le photographe. La lettre mettra dans le meilleur des cas une journée à venir dans la boîte aux lettres du destinataire, qui doit à son tour écrire de sa plus belle plume et vous le renvoyer... Il faut donc minimum 48 heures pour avoir votre réponse dans le meilleur des cas... Ce qui vous laisse du temps pour réfléchir et de ne pas vous lancer de manière impulsive à la rencontre de votre futur plan Q, qui habite à l'autre bout de la ville.
Intéressant pour une rencontre sérieuse, pas vraiment l'idéal pour un plan, le courrier postal a aussi l'avantage de garder des traces de ses différentes rencontres...

P.S : Pour info, "Mon Beau Chasseur Français", qui ne s'intitule pas exactement comme ça (mais j'ai pas envie de faire de pub), ne propose pas de rencontres gay, même sur les numéros les plus récents, donc ne perdez pas de temps à chercher dans ce journal un beau mâle rustique, attaché aux bonnes vieilles valeurs traditionnelles (et donc attaché à toutes les bonnes vieilles valeurs traditionnelles) ;-)

Posté par galdien à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 25 février 2010

Moyen de communication #2 : La lettre par pigeon voyageur

68459Comme on vient de le voir, les signaux de fumée ont leur limites...
Et avant nos belles technologies de pointes dans nos sociétés occidentales, on a trouvé des moyens tout aussi ingénieux : les pigeons voyageurs. Oui, les pigeons n'ont pas pour seul rôle de s'oublier dans les grandes villes un peu partout sur les sols (ou sur votre tête selon si vous êtes chanceux ou non) ou de venir picorer les miettes que vous laissez traîner ou encore venir se jeter sur le malheureux bout de sandwich que vous avez malencontreusement laissé échapper.
Les pigeons voyageurs avaient aussi pour rôle de communiquer à distance.
Pour cela, il vous faut : un pigeon voyageur minimum (ou plutôt un élevage), du papier et un crayon, et de quoi attacher les messages à la papatte du pigeon. Pour cela il faut bien entendu savoir lire et écrire, et apprivoiser un pigeon.
Pourquoi un pigeon ? Parce qu'un pigeon est toujours attaché à un lieu, son pigeonnier, et finit toujours par y revenir. C'est donc en l'emmenant dans un autre pigeonnier qu'il pourra transmettre des messages. Il faut aussi qu'il ne soit pas trop sauvage non plus (mais ce n'est pas cela le plus difficile, ils ne sont pas si farouches, les plus citadins d'entre nous en témoigneront). Il faut aussi lui mettre éventuellement une bague pour le reconnaître.
Ce formidable moyen de communication comporte de nombreux avantages.
Tout d'abord, la discrétion, parce que le message sera bien enroulé et accroché à la patte, et n'est pas visible lors de la transmission (contrairement aux signaux de fumée). En plus, vous pouvez faire confiance au pigeon, car il n'ira pas répéter à n'importe qui le contenu du message, comme n'importe quel messager. Enfin, le message sera plus résistant aux intempéries, sauf si elles sont vraiment trop fortes.
Et quoi de plus mignon que de recevoir de petits messages de la part d'un charmant petit animal innocent ?
Parmi les inconvénients, la rapidité de transmission du message sera un peu plus long qu'avec les signaux de fumée. Et même s'il est possible de transmettre un message dans un périmètre plus long, il reste encore impossible de communiquer à l'autre bout du monde. De plus un pigeon correspond à un contact donc il vaut mieux avoir plusieurs pigeons et savoir les reconnaître.

Est-ce l'idéal pour les rencontres gays ?

Idéal je ne saurais pas dire mais du moins original.
Imaginez un beau jour vous recevez un message transmis par votre pigeon préféré, dans lequel un(e) bel(le) inconnu(e) vous déclare sa flamme !
Ce moyen semble davantage adressé pour les plus romantiques qui aimeraient échanger des beaux et tendres mots d'amour transmis par les éléments de la nature, avec des pigeons élevés par deux amoureux comme si c'étaient leurs enfants. Mais cela signifierait donc qu'il faut investir dans l'élevage de pigeons avec tous les inconvénients, les nourrir, prévoir de la place pour les pigeonniers.
Malgré tout, vous aurez de charmants animaux de compagnie qui ne seront certes pas très affectueux, mais ils pourront vous servir de messager.
Et attention aux messages, les pigeons sont de petits oiseaux fragiles, donc n'écrivez pas de romans, la lettre doit être courte pour être facilement transportable.
Amis "fleurs bleues", ce moyen de communication est pour vous !!

Posté par galdien à 21:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 21 février 2010

Moyen de communication #1 : Les signaux de fumée

signaux_fumeeSi le mode de vie de type européen a envahi le monde et est considéré comme supérieur aux autres, l'histoire nous a montré que les populations des autres cultures n'étaient pas si idiots non plus, et étaient (et sont toujours) capables de faire preuve d'inventivité.
C'est le cas des Indiens d'Amérique (que justement les Européens ont envahi), qui ont réussi à communiquer à distance sans faire appel à une technologie de pointe, et ce depuis longtemps : les signaux de fumée.
Cela consistait donc à envoyer des nuages de fumée, en couvrant et découvrant un feu à l'aide d'un large tissu. Les nuages correspondent à un message précis, et cela nécessite un apprentissage. En effet, il faut prendre en compte la vitesse à laquelle la fumée s'échappe, la taille de la fumée, le nombre de nuages, et peut-être d'autres détails qui m'échappent.
Donc pour cela, il faut savoir allumer un feu, sans se brûler les doigts. Ensuite, il est préférable qu'il fasse beau, car le feu ne résistera pas longtemps s'il pleut, et il sera difficile de voir la fumée, surtout s'il y a du brouillard. Il faut se mettre dans un endroit visible, et ne pas se mettre trop loin de l'interlocuteur, et donc savoir où il se trouve.
Ainsi cela présente des avantages dans la mesure où il fait un soleil de plomb, si l'interlocuteur n'est pas loin et s'il sait décrypter les messages, et ce, instantanément.
Parmi les inconvénients, on ne peut pas communiquer avec une personne à l'autre bout de la planète, et question discrétion, il est possible de faire mieux car les signaux de fumée peuvent être vus de tous, donc pas pratique pour la confidentialité.

Est-ce l'idéal pour les rencontres gays ?

Personnellement, je ne pense pas que les signaux de fumées étaient utilisés pour draguer (mais peut-être que c'était le cas). Mais dans tous les cas les indiens d'Amérique n'avaient certainement pas prévu un langage spécifique pour des rencontres gay. S'il fallait utiliser ce moyen, il faudrait alors créer un langage codé et sera malheureusement limité.
C'est pas terrible pour parler de philosophie ou de littérature, ou sur sa conception de la vie à deux, mais c'est l'idéal donc pour les plans Q, afin de savoir si votre futur partenaire est Très Bien Monté ou s'il est actif ou passif. Encore faut-il qu'il y ait un autre gay dans les parages...
En  campagne, ils sont peu nombreux ou sont réticents à se montrer, alors que l'air y est pur. En ville, plus il y a d'habitants, plus il y a d'homos, mais aussi il y a plus de pollution parce qu'il y a plus d'activité humaine. Et donc dans les villes très polluées allez donc voir un nuage de fumée sachant que les pics de pollution sont les plus élevés quand il fait beau et chaud...
Et pour les plans discrets, oubliez... Tout le monde peut voir les messages, et même les décoder s'il les connaissent. Et attendez à voir une meute de mâles en rut si vous ne définissez pas clairement votre destinataire (s'il y en avait un en particulier), ou si vous cherchez tout simplement à passer un bon moment avec n'importe qui.
Mais cela peut être génial si vous cherchez un plan à plusieurs...
Bref, l'air de rien ce moyen de communication pourrait satisfaire beaucoup de personnes...

Posté par galdien à 15:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Les moyens de communication

Avec internet maintenant les choses vont vite, on peut envoyer un message instantanément à n'importe qui, même à l'autre bout de la planète. Ce qui est bien pratique. Et en plus il existe des sites de rencontres, et il y en a même pour les gays. C'est bien pratique aussi. Ainsi les gays qui ne veulent pas aller dans les lieux gays « car ils ne veulent pas fréquenter le milieu », ou ceux qui sont vraiment trop timides, peuvent enfin trouver un moyen de rencontrer LE grand Amour, le vrai. Mais il n'en a pas toujours été ainsi. Pour les plus jeunes qui sont nés avec Internet dans les mains, les billets qui vont suivre vont présenter les différents moyens de communication qu'ils auraient pu utiliser si Internet n'existait pas... Et ceux qui hurlent parce que leur temps de connexion est trop long, vont se rendre compte à quel point ils ne connaissent pas leur bonheur...

Posté par galdien à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,