vendredi 30 octobre 2015

Portrait #15 : Le-mec-maqué-qui-ne-cherche-que-de-l’amitié

Bizarrerie dans le monde merveilleux des sites et autres applis de rencontres : le mec maqué. Le mec qui a visiblement tout pour être heureux. Un potentiel futur époux, un appart, un boulot. Et pourtant…

Non, d’après son profil ce n’est pas une Emma Bovary version gay des temps modernes qui s’ennuie sexuellement alors qu’il a potentiellement ce qu’il faut à la maison, non. Il ne cherche que des amis. Surtout pas de plan. Car il est en couple.

Une question vous brûle les lèvres, vous éternel célibataire qui voulez vous mettre en couple justement pour vous désinscrire au plus vite de la dizaine sites de rencontres sur lesquels vous voyez de toute façon les mêmes têtes. Cette question c’est : “MAIS QU’EST-CE QUE TU FOUS LÀÀÀÀÀ ?????” Est-ce le Syndrome de Stockholm ??? Et de l’amitié en plus ! N’a-t-il pas des amis au préalable ? Tous ses potes lui ont tourné le dos le jour où il s’est mis en couple ? Son mec n’a pas d’amis non plus ? Et vous l’avez remarqué depuis suffisamment longtemps pour savoir qu’il ne vient pas de s’installer dans la région.

Et puis qui pense réellement trouver de l’amitié sur un site de rencontre gay ? L’amitié entre mecs gays c’est comme l’amitié entre homme/femme hétéros, c’est rare voire exceptionnel. Il y a toujours au bout d’un moment une tension sexuelle, une pulsion à assouvir. Et c’est une fois assouvie qu’on se dit qu’on préfère rester amis finalement.

Et puis, sur un lieu de rencontres gay, la majorité des mâles sont en rut et proposent directement un plan.

Donc plusieurs choses : soit le type cherche de l’amitié et il est vraiment naïf, soit il cherche vraiment à aller voir ailleurs en s’inventant un alibi au cas où son cher et tendre découvrirait par hasard son profil. En attendant, selon vos scrupules, vous pouvez toujours décider de l’aborder pour amitié… ou plus si affinités…

Posté par galdien à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


mercredi 30 septembre 2015

Portrait #14 : Le plan Q

Le plan Q est un être complexe. Plus particulièrement le plan Q gay de sexe masculin.

Là où tout est simple dans une relation amoureuse classique, le plan Q a une forte crainte des sentiments.

Imaginez lors d’une discussion (en ligne ou par SMS) enflammée avec votre partenaire de jeu (sur son impressionnant phallus, sur ses coups de reins extraordinaire…), vous lui dites que vous passez de bons moments avec lui et que vous êtes impatient de le revoir pour vous éclater au lit. Il vous répond : “Merci. Mais ne tombe pas amoureux” (avec parfois le lol en option). Le mot est lâché. Mais vous vous vous empressez de lui répondre quasi-immédiatement : “Oh mais non ne t’inquiète pas ça ne risque pas d’arriver”.

Comme si éprouver des sentiments était la honte suprême. Comme si vous n’aviez pas le droit d’être bien avec cette autre personne, comme si même l’idée de tomber amoureux était vécue comme un enfer. Ben oui après tout on n’est pas des pédés, les sentiments c’est pour les tapettes. Vous voilà reparti comme à l’école primaire où l’amour c’est pas propre c’est dégoûtant…

Sauf que là vous avez fait des choses qui dépassent l’entendement avec votre compagnon de jeu, qui ne consiste pas uniquement à comparer vos membres, ou jouer à chat-bite, mais plutôt à échanger de la salive, de la sueur, ou autres substances et sécrétions…

De telles craintes cachent-elles quelques chose ? Est-ce un moyen voilé d’avouer ses sentiments ? Ou de tester l’autre ?

Posté par galdien à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 24 juillet 2011

Portrait #13 : Le moche

La nature est injuste. Elle est injuste car elle ne dote pas tous les individus des même privilèges, dont celui de la beauté. Et dans ce cas, ce sont donc les moches qui en souffrent le plus. 

Certains essaient de compenser avec d'autres qualités (l'intelligence, l'humour, l'argent qui permet de se payer un chirurgie esthétique...) mais d'autres ne semblent n'avoir rien pour eux. Et c'est sur ceux-là que nous allons nous attarder. 

Le moche, c'est l'individu qui rechigne à montrer sa photo. Il redoute plus que tout le moment de la rencontre réelle, qui peut s'avérer peu concluante. Car le moche, comme son nom l'indique dispose d'un physique tellement ingrat que personne ne veut jouer à des jeux polissons avec lui, même pas par pitié. Alors le moche souffre. Mais comme le moche peut être aussi parfois un battant, il lui arrive d'utiliser des ruses pour attirer tous les mâles en rut, sans distinction de physique, car il n'est pas en position de faire le difficile.

Sur son profil disponible sur tous les sites de rencontres dignes de ce nom, vous ne verrez jamais sa photo. Ou seulement la photo d'un mannequin trouvée quelque part sur le Net. Les champs consacrés à ses caractéristiques physiques restent souvent désespérément vides, craignant de ne pas être abordé s'il révèle avoir quelques kilos en trop ou avoir un strabisme plus ou moins prononcé. Il préfère mentir par omission plutôt que de s'inventer un physique de rêve. Dans son texte de présentation, il est ouvert à tous types de relation, car là aussi il ne peut pas se permettre d'être exigeant, quitte parfois à accepter de jouer à des jeux plutôt « hardcore », voire dangereux...

Il tente d'attraper sa proie en la chauffant, de préférence à une heure tardive de la nuit, lorsque les hormones des internautes sont en ébullition. Et c'est à cette heure propice qu'il parvient en quelques minutes seulement à attirer dans son antre une proie tellement assoiffée de sexe que notre moche n'aura pas à passer la douloureuse épreuve de l'échange de photos.

Et si notre héros choisit la nuit ce n'est pas dans le plus grand des hasards... C'est parce qu'il peut recevoir son invité d'un soir dans l'obscurité, prétendant que cela permet de décupler le pouvoir des autres sens que la vue, qui gâcherait en réalité ce moment précieux. Et lorsque son partenaire d'une nuit se rend compte de la supercherie, ce dernier poussera un cri s'enfuit en courant, manquant même de vomir une fois qu'il aura franchi la sortie, laissant ainsi notre moche seul et encore plus désemparé...

On a tendance à l'oublier mais le moche aussi a un cœur, même s'il est (trop ?) souvent malmené...

Posté par galdien à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 16 juillet 2011

Portrait #12 : Le couple

coupleCe portrait est un peu particulier car il ne concerne non pas une seule, mais deux personnes. Ici, le couple désigne deux hommes qui copulent depuis plusieurs mois ou plusieurs années qui sont liés à un pacte (civil de solidarité), ou du moins qui vivent ensemble dans un majestueux appartement. Comme vous l'imaginez, ce couple, à force de forniquer depuis tout ce temps s'ennuie un peu... Et décide de mettre un peu de piment lors des longues soirées d'hiver, en invitant un troisième partenaire, afin de s'adonner aux joies du triolisme gay.

Dans un couple, homo comme hétéro, ou comme dans toute relation humaine impliquant au moins deux personnes, il existe un dominant et un dominé selon un degré plus ou moins important. En clair, je traduis pour toi ami beauf hétéro, dans tous les couples, il y en a un qui fait l'homme et l'autre qui fait la femme, même si dans certains couples hétéro, celui ou celle qui fait l'homme ou la femme n'est pas toujours celui ou celle qu'on croit.

Bref, pour revenir à nos moutons, cela signifie que parfois, il y en a un qui prend toutes les décisions, et l'autre qui suit, sans véritablement donner son avis. Donc lorsque le dominant a suggéré l'idée de faire des cochonneries à trois, le dominé a répondu, sans grande conviction "pourquoi pas ?". Aussitôt dit, aussitôt fait, le dominant prend les choses en main, car il est motivé et aime bien s'occuper de tout : choix du site de rencontre, inscription, choix du pseudo, choix des photos du couple lié par un si grand amour, l'annonce et le dominé suit toujours en répondant sans grande conviction à chaque fois "oui... pas mal"...

Vient ensuite le choix du troisième compagnon de jeu... Le dominant compulse avec frénésie tous les profils, pendant que le dominé est occupé à faire autre chose (faire la vaisselle, passer le balai, étendre le linge, regarder "+ belle à vie" ou une émission de télé-réalité...)...

Et lorsque le dominant pense avoir trouvé la perle rare, vous en l’occurrence, alors que vous n'aviez rien demandé (mais ça vous fait quand même plaisir), il consulte son compagnon, qui répond en marmonnant "oui... pas mal", sans vraiment regarder puisqu'il est absorbé dans ses occupations. C'est donc le dominant qui se charge de tout, de la conversation, du rendez-vous, des jeux coquins auxquels vous allez jouer, avec l'accord tacite du dominé.

Une fois entré chez eux, le dominant assure alors votre accueil, pendant que son compagnon dominé est en train de terminer ses tâches ménagères ou finit de regarder son émission favorite, vous faisant un simple signe de la tête. Et lorsque le dominant commence à vous chauffer avec son regard lubrique et ses sous-entendus cochons, il appelle son cher et tendre, qui traîne des pieds pour vous rejoindre, puisqu'il n'a pas encore tout à fait fini son activité.

Et l'action commence à l'initiative du dominant, l'ambiance est enfin devenue chaude, du moins en apparence, jusqu'au moment où le dominé doit s'absenter un instant, prétextant qu'il a laissé du lait sur le feu...

Et c'est au bout d'un quart d'heure de touche-pipi seul avec vous que le dominant se rend compte que son compagnon est en fait parti faire la gueule à l'autre bout de leur somptueux appartement et c'est ainsi que vous êtes témoin, malgré vous d'une mémorable scène de ménage dont vous êtes injustement accusé d'être le responsable. C'est ainsi que le dominé reproche au dominant d'avoir fait un mauvais choix, prétend que vous êtes un mauvais coup, et qu'il n'a jamais voulu faire de plan à trois, et surtout pas avec vous. Le dominant rétorque au dominé qu'il était d'accord sur tout, et que c'est faux vous êtes un excellent coup et que son compagnon devrait en prendre de la graine avant de faire valser les assiettes à l'effigie de Lady G*g*, vous faisant sentir que vous n'êtes finalement pas le bienvenu...

Vous rentrez alors chez vous pour vous finir, vous jurant que vous ne retenterez jamais ce genre d'expérience...

Posté par galdien à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 8 juillet 2011

Portrait #11 : L'homme d'âge mûr

canneL'homme d'âge mûr a fait l'objet de plusieurs articles sur ce blog, particulièrement en tant que fantasme. Cette fois-ci nous allons gratter un peu plus le vernis et voir concrètement ce qu'un tel individu a dans le ventre. Ici, l'homme d'âge mûr désigne un être vivant de sexe masculin ayant au minimum la quarantaine voire plus et même beaucoup plus et qui recherche un partenaire d'un jour ou pour la vie qui pourrait être son petit frère / son fils / son petit-fils / son arrière-petit-fils (rayez la mention inutile)...

Comme on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre, notre bonhomme d'âge mûr est prêt à tout pour séduire son hypothétique jeune partenaire de jeu, y compris de paraître jeune. Conscient que posséder un téléphone portable et une adresse de messagerie instantanée ne suffisent pas pour faire de lui une personne branchée, il n'hésite pas à faire des tonnes sur son profil.

Il choisit un pseudo ayant l'esprit jeune et cool (car le jeune est cool), et met dans son pseudo un adjectif du type "cool" ou "sympa", en ajoutant au bout ou au début un mot du type "mec""keum" voire "keumé" histoire d'attirer la jeune racaille gay.

Il agrémente son profil de photos de lui qui le mettent à son avantage, lui donnant l'aspect juvénile, choisissant une photo de lui datant de quelques années, quitte à choisir des clichés explicitement datés du 24/12/2001 qui trahissent la supercherie.

Pour rattraper le tout, notre homme d'âge mûr veut montrer qu'il est jeune d'esprit, donc rebelle en se prenant en photo avec son T-shirt Met*llica (ou Kyoto Hotel), pour montrer qu'il est fan de musique pour jeunes. Il n'hésitera pas non plus à mettre en valeur son anneau d'oreille ou autres piercings, ainsi que ses tatouages sur sa peau bien ratatinée bien conservée. Et s'il comme il n'est pas mauvais bougre, il n'hésitera pas à ajouter la photo où il a fait sa teinture blond platine ou noir corbeau (ou les deux).

Enfin dans son annonce, il case le plus possible de mots "jeunes", qui peut donner un truc du genre "mec sympa ch plan cool ss prise de tête tranquil".

Lorsque notre homme d'âge mûr vous aborde, vous le minet qu'il a tant convoité, il vous demande naïvement si la différence d'âge ne vous pose aucun problème... et ne peut s'empêcher d'ajouter qu'il est jeune d'esprit malgré son grand âge...

Il se permettra même de surenchérir en affirmant qu'il ne fait pas son âge et que ce n'est pas lui qui le dit ! … car ses amis lui ont prouvé par A+B qu'il fait plus jeune que son âge (certainement pour lui faire plaisir).

Avec tous ces arguments en béton, vous êtes séduit par cet individu certes d'un certain âge, mais jeune d'esprit, et d'apparence et vous voulez passer à l'étape supérieure : la rencontre, et plus si affinités...

Et une fois l'excitation et la magie de la rencontre passée, le masque tombe : le petit vieux ne supporte plus votre look, qui lui font penser "aux petits cons de son quartier", ne supporte plus votre immaturité liée à votre jeune âge, en particulier lorsque vous ne dormez jamais sans votre ours en peluche, ou appelez votre mère tous les soirs pour lui dire que vous l'aimez très fort et que vous l'épouserez quand vous serez grand. Pire, parfois il se permet de vous dicter votre conduite, au nom de la sagesse bien connue de l'homme expérimenté, tentant de vous faire payer d'avoir échappé au service militaire que LUI a dû subir...

Car notre homme d'âge mur cherche plutôt un jeune avec l'esprit vieux... à moins qu'il ne cherche un jeune partenaire à dominer, comme si c'était l'enfant qu'il n'a jamais eu ?

Posté par galdien à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


samedi 2 juillet 2011

Gay des villes, Gay des champs

Sur les sites de rencontres gay, il arrive que les âmes solitaires qui sont inscrites se mettent en scène pour les besoins d'une photographie destinée à attirer le chaland... et s'y prennent avec plus ou moins de réussite.

À partir d'un travail amateur d'observation de photographies consultables sur différents profils, une classification ultra-simplifiée et non-homologuée a été réalisée, entre les gays des villes et les gays des champs, qui travaillent chacun leur image avec le souci du détail.

 

Gay des villes (GDV)

Gay des champs (GDC)

Plantons le décor...

- Le GDV a des goûts raffinés, sa chambre est décorée façon feng-shui, avec un lit japonais, et les murs blancs...

- Le GDV adore se réfugier dans salle de bains, lieu où peut s'exprimer son narcissisme, devant son miroir sans se faire surprendre par ses parents, frères et soeur, coloc' ou encore sa tendre épouse...

- Comme notre GDV sort souvent, il se prend en photo dans les toilettes d'un bar branché-hyper-hype...

- Le GDC est souvent posté à table, dans sa salle à manger rustique : on peut voir en arrière-plan le buffet hérité de mémé, truffé de bibelots horribles, avec en plus une assiette en faïence accrochée à la poutre en bois. Sur la table, une nappe à carreaux qui fleure bon la campagne...

... avec les détails qui font la différence

- En adéquation avec cette ambiance glamour : cuvette des toilettes, brosse à récurer les toilettes, boîte de tampons de la petite soeur...

- TV allumée sur D*rrick en gros plan, papier tue-mouche (détail qui ne tue pas que les mouches)...

(Positive) attitude

- Poses lascives de mannequin, tout en faisant la gueule (détail très important), notre GDV exprime sa fibre artistique grâce à l'effet noir et blanc de sa photographie prise avec l'Aïe Phone, avec le bras étiré et le regard légèrement de profil...

- Assis sur sa chaise en bois et en paille, notre GDC cultive son côté geek en se prenant en photo avec sa webcam...

- Il est parfois debout dans sa salle à manger ne sachant quoi faire de ses bras (en plus c'est Maman qui prend la photo avec l'appareil argentique !)

Look

- Le GDV adopte la Star attitude grâce à ses lunettes de soleil...

- Souvent peu habillé, avec une chemise ouverte ou autre décolleté qui laisse entrevoir le torse naturellement imberbe ou parfaitement épilé (car le GDV n'est pas un homme des cavernes !)

- Si la photo est prise de la salle de bains : torse nu garanti ! (voire plus si affinités)

- En bonus : une photo de sa teinture ratée de l'été dernier...

- Le GDC adopte la Farmer attitude avec le vieux pull avec un cerf dessus, ou chemise de bûcheron entrouverte ou encore le marcel qui laissent entrevoir une pelouse (car le GDC n'est pas une fillette allergique aux poils !)

- En bonus : une photo déguisé en Père Noël ou avec une couronne de la galette des rois qui fait dire qu'il a eu la fève et qu'il attend son roi !

Vie sociale

- Le GDV va souvent en soirée branchée dans les boîtes trop à la mode et se prend en photo avec sa meilleure amie (ou sa best, car le GDV est in the mouv'), et tient fréquemment une bouteille à la main...

- Le GDC va souvent aux mariages / baptêmes / communions / anniversaires et est pris en photo (par Maman ?) à table, faisant le dos rond , juste à côté du beau-frère (qui sera flouté ou coupé au montage sur le site de rencontres) avec vue sur les bouteilles (d'eau, soda, vin) qui lui mangent une partie du visage

Moyens de locomotion

- le GDV prend régulièrement les transports en communs où il adore se faire prendre en photo en mode dinde avec sa best

- Le GDC se prend en main et se conduit tout seul. Il suffit de le voir avec son air sérieux sur son tracteur ou son quad.

Animaux de compagnie

- Le GDV adore la compagnie de petits animaux (comme Paris H...) : hamster, rat, chihuahua...

- Le GDC préfère les animaux de grande taille (comme Brigitte B...) : berger allemand, gros chien bâtard, vache, cheval...

Loisirs

- Le GDV a une vie trop bien remplie. À ses heures perdues, s'il ne fait pas du saut en parachute, il est DJ dans une boîte trop branchée, et parfois fait serveur dans les soirées trop hype

- Le GDC a aussi une vie bien remplie. À ses heures perdues, s'il ne fait pas de tuning, il joue d'un instrument traditionnel (accordéon, vielle...), et parfois fait la tournée des bals

Paysages

-  Le GDV a une vie trop passionnante. Il veut nous faire rêver en nous montrant les décors sompteux des ses voyages : Tour Eiffel, Statue de la Liberté, pyramides d'Egypte, planète Mars...

- Le GDC a une vie bien calme. Il veut nous faire rêver en nous montrant les décors apaisants du terroir : forêts, prés, vergers, tas de fumier...

 Êtes vous plutôt Gay des villes ou Gay des champs ?

Posté par galdien à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 25 juin 2011

Portrait #10 : L'homme invisible

Nous allons passer maintenant à un autre type d'individu, inspiré encore d'un personnage de fiction, d'un univers moins enfantin cette fois-ci : l'homme invisible. Dans les sites de rencontres, il montre rarement sa photo et c'est assez souvent lui qui engage la conversation. Ses motivations sont variées : soit il se propose d'être votre prochain plan Q, soit il recherche une relation très sérieuse avec pacsage à la clé et adoption de charmants chatons siamois, et vous promet le bonheur éternel. De fil en aiguille vous faites connaissance (taille de l'engin et positions préférées, etc... dans le cas n°1, taille de l'appart et plats préférés, etc... dans le cas n°2), jusqu'à ce qu'il vous envisagez de vous rencontrer (au bout de quelques heures ou au bout de quelques semaines). Ensemble vous prévoyez tout : lieu de rencontre, échange de photo ou par défaut description physique et signe de reconnaissance, qui fera quoi... aucun détail ne sera laissé au hasard... 

Quand arrive le grand moment, vous vous rendez, impatient et tendu, sur les lieux de votre rencontre tant attendue et guettez l'arrivée du partenaire de votre vie (ou de votre nuit). Vous patientez, surveillant toutes les allées et venues, prêt à bondir sur tout ce qui pourrait ressembler à un charmant monsieur. Mais vous patientez encore et vous ne voyez rien que le soleil qui rougeoie, et l'herbe qui verdoie. Vous avez beau l'appeler (dans la mesure où il a accepté de laisser son numéro), mais vous tombez inexorablement sur sa messagerie, ou pire sur une petite dame, vous faisant déduire que vous avez évidemment fait une erreur lorsque vous avez entré son numéro dans votre portable. 

Et lorsque vous cherchez par tous les moyens de rencontrer votre l'individu qui vous avait posé un lapin, vous vous heurtez à un grand silence, comme s'il s'était évaporé... 

Et si c'était les extraterrestres qui l'avaient enlevé ?

Posté par galdien à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 17 juin 2011

Portrait #9 : *ui-*ui

54650Poursuivons cette galerie de portraits en toute légèreté et fantaisie avec un nouveau personnage fictif et pas des moindres : *ui-*ui. Pour les quelques incultes, *ui-*ui c'est le petit pantin de bois, à la tête articulée par un ressort qui se balance d'avant en arrière, comme pour dire oui.

Ici j'appellerai « *ui-*ui » le type d'individu qui ne sait pas dire non. C'est le genre de personne qui n'a pas envie de décevoir son prochain, qui ne peut rien refuser, de peur de faire de la peine à autrui, de perdre l'amour de l'autre. Donc il accepte tout ce qu'on lui propose.

Sur les sites de rencontres, il clame haut et fort qu'il refuse les plans Q et les plans cam... Et pourtant, il suffit que son interlocuteur lui demande gentiment et poliment de brancher sa webcam pour montrer certaines parties de son corps et *ui-*ui s'exécute docilement.

Et c'est ainsi qu'il se retrouve au milieu de la nuit à attendre sous la pluie, en plein mois de novembre, dans une rue mal famée, à l'autre bout de la ville parce que son hypothétique compagnon de jeu lui a proposé un plan Q après une négociation musclée de 38 secondes.

Et s'il tombe sur un partenaire ayant un physique un peu plus ingrat que sur la photo, *ui-*ui accepte malgré tout de passer un petit moment crapuleux, « car on tient toujours ses promesses ».

Quand enfin on lui propose des pratiques peu orthodoxes pourtant contraires à ses principes, il a du mal à refuser surtout lorsqu'on dit un « s'il te plaît » qui a profondément touché un *ui-*ui attendri par un si fort attachement aux grandes valeurs de la politesse...

Bon, je crois que je vais arrêter de mettre des noms de personnages de dessins animés, je vais finir par attirer les enfants sur ce blog qui ne leur est pas destiné...

Posté par galdien à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 10 juin 2011

Portrait #8 : Calim*ro

calimeroHistoire de mettre un peu de légèreté et de fantaisie à ma galerie de portraits, j'ai décidé d'appeller par le nom d'un personnage de fiction le type d'individu qui fait l'objet de ce présent article. Tout le monde ou presque connaît ou a déjà entendu parler de ce personnage culte qu'est Calim*ro (si vous êtes inculte ou si la mémoire vous fait défaut, G**gle est votre ami comme dirait l'autre). Ce type d'individu, tout comme ce petit personnage de dessins animés trouve toujours tout injuste. Et pour cause : il est toujours célibataire alors que ça fait tout de même déjà six mois qu'il furète dans tous les sites de rencontres (ce qui ne semble pas être le cas du petit personnage de fiction).

Si vous engagez la conversation avec cet être fragile, vous serez face à une tirade plaintive du malheur de sa vie : son enfance malheureuse où il était obligé d'aller à l'école 4 jours et demie par semaine, son adolescence traumatisante lorsque son système pileux s'est développé, et sa tragique entrée à l'âge adulte où il faut prendre ses responsabilités...

Au départ, vous vous montrez compréhensif face à cet énergumène, car il n'a vraiment pas eu de chance de sa vie et aussi parce que vous avez envie de b***, et ça vous fait une occasion de vous transformer en sauveur d'âme perdue. Mais au bout du compte vous vous rendez compte qu'il a les préoccupations d'un enfant gâté et ne fait rien pour tout se passe pour le mieux, en particulier lorsqu'il vous fait une scène mémorable parce que vous avez jugé trop prématurée sa demande de PACS le jour de votre première rencontre...

...Et retourne dans sa coquille en gémissant : « C'est pas juste! C'est jamais juste ! C'est toujours à moi qu'on s'en prend ! C'est pas parce qu'on est petit et faible que... » 

Posté par galdien à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 4 juin 2011

Fantasme #23 : Le tout-puissant

Puisque nous venons parler de l'Être suprême, nous allons passer à un autre fantasme qui concerne les êtres puissants : l'homme (ou la femme) de pouvoir, riche, célèbre et influent. L'être puissant peut désigner ici un membre d'une royauté, un ministre, un chef d'état, un chef d'entreprise...

Car la richesse, le talent et la réussite attire les convoitises, faisant même parfois abstraction des canons de la beauté. Quoi de plus valorisant que de conquérir un être talentueux et puissant ?

Puisque tout ce qui passe entre ses mains se transforme en or, vous n'avez qu'une idée en tête : tenter le corps-à-corps, qui sait peut être vous vous transformerez en diamant ?

Vous qui avez des factures en retard, le frigo vide, un travail précaire fort contraignant et astreignant, des amis qui vous fichent constamment la honte tellement ils sont minables et un lit affreusement vide et froid quand vous vous couchez le soir et vous vous levez le matin, votre vie terne peut se transformer en conte de fées !

Grâce à vos galipettes avec l'être puissant, à vous les grands restaurants de luxe, mais aussi les pistons qui vous permettront de décrocher le travail de vos rêves et d'éponger toutes vos dettes (avec l'argent de poche de votre bien-aimé en plus). Vous pourrez aussi rencontrer de nouveaux amis beaucoup plus intéressants, car plus riches, plus célèbres, et surtout plus admirés de tous !

Mais attention, car l'homme ou la femme aime le pouvoir et donc avoir de l'influence, y compris sur vous. Si vous êtes prêt(e) à vous transformer en carpette sous peine de perdre tous vos privilèges ou pire de redevenir encore plus minable que vos anciens amis, lancez-vous !

Posté par galdien à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,