jeudi 27 janvier 2011

Fantasme #15 : Le livreur

Après avoir un peu voyagé en campagne, nous allons passer à un fantasme qui ne nécessite pas le moindre déplacement de votre part. En quelque sorte le fantasme à domicile, puisqu'il s'agit du fantasme du livreur.
Sous l'appellation générique de livreur on entend ici le facteur, le livreur de pizza, le livreur de votre commande par correspondance, le livreur de produit surgelés ou le représentant qui vous vendra plein de bonnes choses (des sous-vêtements, des sex-toys, des produits de beauté, votre âme au diable...).
Étant donné que le livreur sous toutes formes est souvent de sexe masculin portant un uniforme, cela émoustille inévitablement le désir de chacun, surtout lorsqu'il empiète sur votre territoire. S'il reste assez souvent sur le pas de votre porte pour vous apporter votre livraison, il peut aussi entrer chez vous si vous l'invitez pour pouvoir signer plus confortablement votre reçu ou vérifier votre marchandise en sa présence. Pour mieux pouvoir assouvir votre fantasme, vous vous arrangerez bien sûr pour le recevoir en caleçon ou en peignoir dans l'espoir qu'il succombe à votre charme. Et d'ailleurs vous aurez aussi commandé des objets rendant explicites vos préférences sexuelles, pour bien évidemment les exhiber en ayant un faux air gêné lors de la vérification de votre commande, pour qu'il se jette sur vous comme un fauve, de manière rapide et sauvage puisqu'il a d'autres livraisons à faire. Et comme il est consciencieux cela donnera l'occasion de vérifier le bon fonctionnement du sex-toy que vous aurez commandé tout en s'accordant un petit moment de détente entre deux livraisons. Et comme le service après-livraison est bien assuré, vous ferez de nouveau appel à la vente par correspondance...
En espérant tomber sur le même livreur ou sur un autre beau gosse...

Posté par galdien à 23:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


jeudi 20 janvier 2011

Fantasme #14 : Le fermier

fermierPassons maintenant au fermier. Le fermier, est aussi appelé sous le nom scientifique agriculteur, mais aussi bouseux pour nos amis citadins n'ayant jamais mis les pieds dans un pré.
Le fermier est connu pour sa virilité, car comme chacun le sait, il n'existe pas d'homos dans les campagnes (comme dans les cités, etc... mais je me répète un peu), car notre homme des champs est aussi très respectueux des traditions et surtout de la nature. Il suffit de voir le milieu dans lequel il évolue au beau milieu des champs, des bois, des cultures, des vergers, et de tous les animaux de la ferme.
Et forcément avec tous les travaux des champs que notre homme des terroirs effectue, il est bon ton de penser qu'il est aussi musclé que s'il sortait du club de muscu, avec de belles tablettes de chocolat. La période des foins en été est une bonne occasion de se faire un beau bronzage digne des cabines UV surtout lorsqu'il travaille torse nu.
Et ce qui fait son charme, c'est surtout son caractère un peu bourru, qui doit renfermer un cœur tendre, câlin, et peut se révéler être un formidable compagnon de jeu, garanti 100 % naturel élevé au grain. Cela vous permettra de profiter des plaisirs de la chair dans un milieu naturel, sur le tas de foin, dans un champ de blé, au pied d'un arbre dans un verger, ou mieux encore, au milieu d'un bois. Et ce, sans avoir à craindre de vous faire surprendre, car avec les champs et les bois à perte de vue, seuls les éléments de la nature vous tiendront compagnie...
Mais attention ami "citadin-élevé-à-l'air-frais-de-la-ville-et-aux-OGM", l'ambiance de la campagne présente certes tous ces avantages, mais avant de courir investir dans un tracteur et un troupeaux de chèvres pour vivre dans une petite maison dans la prairie après lecture de cet article, la campagne présente aussi quelques inconvénients : odeur du purin fort peu accommodante pour les citadins n'ayant jamais vu une vache en vrai ailleurs que dans le Salon de l'Agriculture, pas de FN*C  mégastore ou de mégaboutique de fringues-giga-hype-super-branché à proximité, pas de métro non plus sous les champs... Et tomber sur un nid de fourmis dans les bois lors des galipettes et le contact de la peau sur le foin n'est pas aussi agréable qu'on veut nous le faire croire.
Et pourtant, parmi nos valeureux et courageux fermiers, il y a beaucoup de cœurs à prendre...

Posté par galdien à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 13 janvier 2011

Fantasme #13 : Le docteur

stethoscopeRevenons maintenant à nos fantasmes, en poursuivant avec un fantasme courant, celui du docteur.
Le monde médical suscite bien souvent des désirs chez tous les individus...
D'un côté, les hommes hétéros (et les femmes lesbiennes) fantasment sur les infirmières tout en se demandant ce qu'elles portent sous leur blouse blanche. De l'autre côté, le docteur est aussi le fantasme des humains femelles de type hétérosexuel, en témoignent les feuilletons à l'eau de rose, certaines séries médicales neuneu, et aussi la célèbre collection de livres Harl*quin dont les qualités littéraires sont souvent appréciées des femmes (et des gays).
Nous nous pencherons donc plutôt sur les médecins, ceux qui ont une certaine autorité (médicale), et aussi un uniforme. Car le docteur, qu'il soit généraliste, chirurgien, urologue, proctologue ou gynécologue, est amené à examiner les parties les plus intimes de notre corps de rêve... et cela suffit largement à nourrir les fantasmes. Ainsi le docteur est la seule personne qui vous demande de vous déshabiller pour pouvoir faire son métier (les prostitué(e)s aussi mais c'est une autre histoire), et surtout dans le but de vous sauver la vie, car votre vie est entre ses mains...
Ainsi vous vous mettez à rêver que votre médecin vous fasse un toucher rectal afin de vérifier que vos bronches ne sont pas encombrées. Vous ferez aussi des pieds et des mains pour faire contrôler le parfait fonctionnement de votre appareil génital auprès d'un bel urologue, en espérant qu'il soit bien consciencieux en vous faisant des petites gâteries. À la même occasion l'urologue en profitera pour vérifier le bon état de son propre engin auprès de vous, démentant ainsi la fameuse croyance des cordonniers qui sont les plus mal chaussés.
Soyez prudent, car votre docteur, quelle que soit sa spécialité, n'est pas systématiquement un beau mâle en rut qui a choisi ce métier pour se taper tous ses patients... D'ailleurs peut être n'a-t-il plus de relations sexuelles de peur d'avoir l'impression d'être au travail.
Et si vous ne parvenez pas à assouvir vos fantasmes après avoir eu les avis de tous les spécialistes de votre région, dites-vous au moins que vous êtes attentif à votre bonne santé...

Posté par galdien à 21:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 6 janvier 2011

Portrait #7 : Le mythomane

Poursuivons maintenant notre petite catégorisation des portraits-robots des rencontres gays, débutée l'an passé. Et bien sûr on ne pouvait pas passer à côté d'un certain type de personnage auquel tout le monde a eu à faire au moins une fois dans sa vie (ou alors vous êtes chanceux ou vous avez fait appel à un marabout) : le mythomane.
La mythomanie se définit comme étant une propension au mensonge compulsif. Autrement dit, notre mythomane ne peut pas s'empêcher de mentir, pour embellir la vérité, ou pour se rendre plus sympathique, ce qui est donc très utile lorsqu'on veut attraper de naïfs quidams sur un site de rencontre. C'est particulièrement le cas sur la toile.
Car les technologies récentes permettent beaucoup de miracles : grâce aux chats, on peut discuter instantanément, grandir de 10 centimètres, perdre 10 kilos, rajeunir de 10 ans, agrandir son phallus de 10 centimètres.
Pour l'échange de photos, la messagerie instantanée couplée au logiciel de retouche de photos peuvent former un duo d'enfer pour arranger le physique quelque peu disgracieux de notre ami menteur. Pour les mythomanes peu à l'aise avec Photo Chope (qui porte bien son nom) ou ses équivalents "Open Source", ils préfèreront prendre une photo à leur avantage (bien coiffé, bien sapé, sans lunettes double foyer, datant si possible d'il y a 10 ans), ou la photo du petit frère, voire du petit cousin, ou même (soyons fous !) enverront une photo de bogoss trouvée sur le net (avec les mentions de droit d'auteur, ne sachant pas effacer du texte sur le coin d'une photo et encore moins recadrer une image).
Et professionnellement bien sûr ce sont des individus exceptionnels ! Puisque chômeur ou technicien de surface, ça ne fait pas assez glamour (comme tous les métiers où on gagne moins de 3000 € par mois ou qu'on ne voit pas dans les séries à la télé), il fait donc un grand métier important : patron des chefs d'entreprise, chercheur-docteur en histoire de la physique-chimie, artiste reconnu dans les arts de la table, inventeur de l'ordinateur avec clavier ET écran...
Mais comme tout mythomane, il devra un jour se confronter à ses propres contradictions... car son interlocuteur s'en rendra compte le jour de la rencontre (si ce n'est fait avant !). Il tentera de s'en sortir avec des pirouettes, en prétendant que non vous n'avez rien compris, car il a pris juste un peu de ventre depuis le mois dernier car le club de muscu a fermé, que l'âge n'est jamais actualisé sur les sites de rencontres, que vous aussi il vous voyait plus grand, et s'il n'a pas inventé le tuyau à couper l'eau chaude, il aurait pu le faire puisqu'il a eu l'idée avant... et pour la taille de son pénis c'était "en érection arrondie à la dizaine supérieure" !
Si malgré votre déception vous avez le courage d'aller jusque là...

Posté par galdien à 20:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 28 décembre 2010

Les calendriers II

tampon_recyclageC'est la fin de l'année, et comme à chaque fin d'année, il y a toujours un objet de la vie quotidienne que l'on change : le calendrier. C'est donc ainsi que je décide de recycler plus ou moins ce billet que j'ai écrit l'an passé pour en modifier un peu la forme, et aussi rajouter quelques éléments que j'ai oublié. C'est donc sous forme de tableau que j'ai décidé de parler de cet objet insolite qui est le calendrier en énonçant les avantages et les inconvénients selon les différents types de calendriers, avec en supplément les calendriers de pompiers et les calendriers perpétuels, avec de charmantes illustrations (au cas où vous ne comprendriez pas)...

Calendrier
Avantages
Inconvénients
type 12 mois sur 1 page
- permet de voir d'un seul coup d'œil tous le mois de l'année - est tout usé à la fin de l'année (plié, déchiré, gribouillé...) surtout lorsqu'il est beaucoup utilisé
type 1 page par mois
- les pages se changent tous les mois et sont souvent illustrées : effet nouvelle déco garanti tous les mois !
- possibilité de mettre des petites notes pour chaque jour (sortir les poubelles, anniversaire de pacsage...)
- ne permet pas de voir directement d'un seul coup d'œil quel jour tombe le 25 décembre quand on est le 20 mars
éphéméride (1)
- souvent une histoire drôle à chaque page (sauf le week-end)
- on sait toujours quel jour on est
- histoires tellement drôles qu'on a envie de découvrir les histoires suivantes (surtout en début d'année)
- les histoires censées être drôles ne sont pas toujours drôles
-on sait quel jour on est à condition de mettre à jour le calendrier au bon moment
- très difficile de savoir quel jour tombe le 15 août quand on est le 14 juillet
des pompiers
- parfois livré par des pompiers sexy dans leur uniforme
- photos des pompiers dans leur uniforme, mais aussi en action comprises avec le calendrier
- informations importantes sur les gestes qui sauvent en cas de danger
- les pompiers livreurs ne sont pas toujours choisis en fonction de leur critères physiques
- parfois difficile de trouver des pompiers sexys dans les photos
- les pompiers en photo ne sont jamais dénudés
- les pompiers en action sont difficilement discernables sur les photos (en revanche le petit chaton qu'ils sont en train de secourir...)
des postes (2)
- parfois livré par un facteur sexy dans son uniforme
- contient des petites infos intéressantes : plan des villes et villages de la région, liste des villes et villages avec leur code postal et le nombre d'habitants
- permet parfois (surtout les anciens calendriers en fait) de calculer quel jour tombera le 1er novembre 2040, ou tombait le 1er mai 1850
- Vaste choix pour les illustrations : petits chats, villages d'autrefois, photos en noir et blanc, paysages, fleurs...
- le facteur livreur n'est pas toujours sexy... pire, ça peut être une femme !
- les calendriers récents ne permettent plus de calculer quel jour tombera le 1er novembre 2040, ou tombait le 1er mai 1850 !
- à quand un calendrier avec les facteurs les plus sexys dénudés ?
des DIEVX DV STADE (3)
- beau calendrier en papier glacé
- belles photos de jeunes hommes bien musclés et bien bâtis
- noir et blanc souvent utilisé => effet nu AR-TIS-TIQUE assuré !
- un équivalent féminin existe pour ceux et celles qui préfèrent les femmes : les calendriers Pirell*
- pas pratique pour noter l'anniversaire de tonton (peu d'espace pour ça et en plus ça fait tâche sur la page de F.Mich*lak)
- à ne pas accrocher n'importe où (= à tenir hors de la vue des enfants)
- ce ne sont pas les rugbymen eux-mêmes qui livrent le calendrier
de l'Avent (4)
- permet aux enfants de patienter en attendant le jour de Noël
- est souvent constitué de cases contenant de délicieux petits chocolats ou des petites friandises
- est parfois constitué de cases contenant des images
- les petits (et grands) enfants sont tenteés de manger plusieurs petits chocolats => risque de ne plus savoir dans combien de temps ce sera Noël
- ne concerne que le mois de décembre !
perpétuel
- calendrier utilisable sur plusieurs années
- économique : si on ne trouve pas de calendrier gratuitement il peut resservir une année supplémentaire !
- écologique : c'est bon pour la planète !!
- ne comprend pas le jour de la semaine
- les fêtes à dates variables ne sont pas mentionnées, ainsi que les saisons, et aussi les lunes
- ne permet pas l'excitation provoquée par l'arrivée d'un nouveau calendrier !

Quelques exemples :

1.Éphéméride =>calendrier2011 2.Calendrier des postes =>calendrier_chat

 

3.DIEVX DV STADE =>calendrier_dds 4.Calendrier de l'Avent =>avent

Et maintenant faites votre choix pour votre nouveau calendrier !

Posté par galdien à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


jeudi 23 décembre 2010

En attendant le Père Noël...

noelTous les ans à la même année, un grand événement se produit, un événement auquel personne ne peut échapper, qui réunit petits et grands. C'est une grande fête, la plus célèbre du monde occidental, et peut-être même au delà : NOËL.
Noël, la fête des cadeaux, du sapin de noël, des illuminations nocturnes et aussi du chiffre d'affaires des grands magasins qui s'envolent. La fête où tout le monde s'offre des cadeaux, et en reçoit aussi, avec beaucoup de plaisir et de bonheur...
Attardons-nous donc sur les deux grands symboles de Noël : le Père Noël et les cadeaux.
Commençons tout d'abord par le Père Noël.
Petite mise au point en guise de prélude : l'année dernière en étalant ma science, j'ai fièrement annoncé qu'une marque de boisson gazeuse venant des États-Unis avait eu l'idée de faire changer la couleur du costume de l'homme barbu, passant du vert au rouge. Ce qui n'est pas entièrement faux, mais ce n'est pas entièrement vrai non plus. Car il existait déjà quelques représentations du Papa Noël en rouge bien avant la fameuse publicité pour cette boisson, qui n'a donc rien inventé, mais a tout de même contribué à garder cette image actuelle du Père Noël.
Donc le Père Noël, personnage à l'allure rassurante, barbu et avec un peu d'embonpoint, aimant gâter petits et grands avec sa hotte pleine de cadeaux, pourrait être un habile mélange entre le bear, le senior et le sugar daddy. Il est coutume de dire qu'il aime les enfants, car c'est quelqu'un de juste, bon et donne des cadeaux à tous les enfants, les grands comme les petits, les riches comme les pauvres, les sages comme les moins sages (malgré les menaces faites aux enfants qui ne sont pas sages).Et à cause de ce genre de menace, certains enfants le craignent le Père Noël... Car dans certains cas le Père Noël peut sembler effrayant.
Assez loin de l'image conventionnelle des petits enfants bien sages qui énoncent leur liste de cadeaux (dont ils n'auront pas la moitié) sur les genoux du Père Noël rassurant, Creepy Santas Photos montre une image quelque peu décalée de ce genre de scène, avec un Père Noël ayant une allure kitsch, parfois effrayante. Quant aux enfants qui sont sur ses genoux (lorsque ce sont des enfants), ils laissent plutôt l'impression de ne pas être toujours rassurés, en témoignent leurs expressions et leurs larmes...
Peut-être de quoi vous rappeler certains souvenirs...

Passons maintenant aux cadeaux.
Je vous en avais un peu parlé l'an passé et je ne reviendrai pas dessus. Il peut se trouver que certains cadeaux d'une horreur rarissime puissent faire le bonheur de leur nouvel acquéreur, au point de l'afficher fièrement dans leur salon, en particulier chez les gens d'un certain âge et/ou ayant fort peu de goût en matière de décoration. C'est ce que montre Crap At My Parent's House, qui signifie plus moins "Horreurs que l'on trouve chez ses parents". Cette galerie, qui s'alimente de jour en jour, expose toutes les pires horreurs décoratives trouvées le plus souvent dans le salon des parents (mais aussi dans d'autres pièces, chez d'autres personnes), comme des bibelots ou des objets de la vie de tous les jours plutôt fantaisistes. Le kitsch est de rigueur, avec les objets en forme d'animaux, ou des représentations religieuses invraisemblables telles que le petit Jésus faisant du foot.
Âmes sensibles allergiques au mauvais goût, s'abstenir !
Pour les autres cela vous donnera une idée cadeau pour votre pire ennemi(e)...

Posté par galdien à 20:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 20 décembre 2010

Fantasme #12 : Le bad boy

Après avoir quelque peu stigmatisé certains types de personnes (car c'est le but de ma catégorisation, vous l'aurez compris...), nous allons maintenant parler des bad boys. Les vrais. Pas ceux qui se contentent de dire "zut" à la société. Ceux de toutes origines. Ceux qui sont vraiment méchant et qui n'ont peur de rien.
Pour ceux qui auraient du mal avec l'anglais, "bad boy" signifie littéralement "mauvais garçon". Comme pour les uniformes, ce fantasme est universel, masculin comme féminin à condition bien sûr d'être attiré(e) par les hommes...Car qui n'a jamais entendu un gentil jeune homme hétéro déplorer que les filles préfèrent les méchants garçons, alors qu'elles ignorent les hommes gentils doux et attentionnés ? Et comme les opposés s'attirent, le "bad boy" attire davantage les petites filles modèles bien entendu, mais aussi les homos bien propres sur eux, bien élevés, à qui on donnerait le bon dieu sans confession.
Alors, si vous en avez marre de mener une vie planplan, que la plus grosse bêtise que vous ayiez faite est d'avoir traversé hors des passages piéton, que vous avez soif de sensations fortes et que vous avez envie de mener une vie dangereuse, le bad boy est pour vous !!
Le "bad boy" se rapproche de l'hétéro dans le sens où il prend très peu soin de lui. Mais en plus il se moque des conventions et comme il n'a pas le sens de la mesure, il peut se montrer violent pour exprimer ses sentiments (colère, frustration, bonheur, extase...)
Ainsi vous pourrez tout mettre en œuvre pour qu'il vous montre son gros pistolet (ou son "gun" pour faire plus "staïle" et "avoir la classe"), et vous insisterez donc pour qu'il s'en serve et se décharge. Vous aurez même une envie subite qu'il vous transperce avec son arme secrète. Vous admirerez également ses échanges virils avec d'autres bad boys à qui il doit rendre des comptes et vous serez derrière lui face à de nombreux hommes prêts à passer à l'action.
Mais attention de ne pas tomber sur un bad boy fétichiste des uniformes... Car dans ce cas, il fera tout pour se faire arrêter, et donc se faire passer les menottes et vous demeurerez impuissant face à cette concurrence féroce... à moins que vous ne soyez un représentant de l'ordre...

Posté par galdien à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 15 décembre 2010

Fantasme #11 : Le latino

Passons à une nouvelle catégorie de fantasme masculin gay : les latinos. Le latino pourrait se définir comme étant l'équivalent américain de nos petits beurs. Celui-ci jouit donc d'une popularité internationale, puisque l'Amérique (ou les États-Unis) est le centre du monde.
Comme son cousin le beur, le latino (qui a une appellation plus glamour, renommée mondiale oblige) est aussi souvent décrit comme un bad boy. Car c'est souvent un clandestin doublé d'un délinquant qui ne respecte rien : il possède des armes, agresse les petites vieilles dames, mange les enfants, vole dans les magasins, ne mange pas sa ration de 5 fruits et légumes par jour, ne se lave même pas les mains en sortant des toilettes...
De cette façon, on n'imagine donc pas qu'il puisse exister de gays auprès de cette population. Car comme chacun le sait, l'homosexualité est une folie qui ne concerne que les populations au visage pâle, occidentales, riches, urbaines, oisives et aux mœurs ultralibérées.
Aussi l'apparence très virile et le caractère sanguin des latinos peut plaire aux homos qui ne recherchent pas des petites fiottes, mais des hommes de vrais. Car le latino a la réputation d'avoir le sang chaud. Ainsi pourra-t-il défendre son bien-aimé en n'hésitant pas à casser la gueule (voire plus si affinités) à ceux qui l'importunent, mais aussi à lui faire l'amour comme une bête.
Ami gay avide de sensations fortes, le latino est pour toi... à condition qu'il reste fidèle à sa réputation, et qu'il ne la trahisse pas...

Posté par galdien à 18:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 12 décembre 2010

Fantasme #10 : Le sugar daddy

Le sugar daddy est, comme je le disais précédemment, une variante du daddy. Le sugar daddy se distingue du daddy en offrant plus que de l'expérience. En effet, il se définit comme étant un homme plutôt âgé qui offre beaucoup de cadeaux (et pas de la pacotille !) ou de l'argent à une jeune personne (un homme s'il est gay) qui lui tient compagnie et qui lui offrira accessoirement toutes les faveurs de sa jeunesse.
Cette jeune personne ne s'appellera pas minet cette fois-ci, mais plutôt "Sugar Baby". Le sugar daddy est donc un spécimen qui a souvent tout pour plaire : l'argent, la réussite, la gloire, l'intelligence (souvent), la beauté (parfois), mais souffre beaucoup de solitude (affective en particulier).
Et comme il a beaucoup trop d'argent, il aimerait bien le partager. Et donner aux œuvres caritatives c'est bien joli, mais la générosité a ses limites, car le sourire d'un enfant peu épargné par la vie, le bonheur d'un malade, ou l'insertion réussie d'un clochard dans la société n'apportent rien ni concrètement, ni directement au donateur, aussi généreux puisse-t-il être. Donc notre sugar daddy, un brin égoïste, préfère les échanges un peu plus concrets.
Comme il n'est pas aussi matérialiste qu'on ne le pourrait imaginer, il se contente simplement de la compagnie d'un jeune éphèbe, avec aussi un peu d'affection et pourquoi pas des petites gâteries.
Et il se donne bonne conscience en se disant qu'il va faire le bonheur d'un jeune en pleine difficulté financière, parce qu'en plus le chômage n'épargne pas les jeunes alors qu'ils sont en pleine forme et très productifs (le sugar daddy pourra le confirmer) ! Ainsi le jeune profiteur pourra enfin s'assurer un avenir ou du moins se projeter plus facilement. Et s'il est attirant et ambitieux, pourquoi ne pas lui donner un coup de pouce afin de s'insérer plus facilement dans la vie active ?
Donc chacun y gagne :
- Le sugar daddy :
Il rompra enfin avec la solitude, seul point négatif de sa vie, et pourra enfin se pavaner avec un très jeune et bel adonis, assurant qu'il peut encore plaire à son âge.
- Le sugar baby :
Las des jeunes hommes sans ambition et sans avenir, qui ne veulent pas rapporter des sousous à la maison pendant que sugar baby se la coule douce en faisant les boutiques ou en passant aux UV ou chez l'esthéticienne, le sugar baby pourra trouver un homme d'âge mûr qui sait ce qu'il veut et surtout qui apportera réconfort, stabilité et sécurité. Il pourra ainsi se promener aux côtés d'un homme mûr qui a une bonne situation, assurant qu'il a suffisamment de maturité pour plaire aux plus âgés qui ont du vécu.
Cependant ce type de relation ne peut fonctionner si le sugar daddy et le sugar baby sont suffisamment intelligent et équilibrés pour entretenir ce genre de relation.
Car entre les jeunes vénaux cherchant à profiter de la générosité des anciens et les vieux qui désirent exercer leur pouvoir tout en profitant de la naïveté des jeunes qu'ils achètent...

Posté par galdien à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 9 décembre 2010

Fantasme #9 : Le daddy

Je vais donc poursuivre la catégorisation des fantasmes de type homo (débutée il y a un bon moment), en parlant des daddies (daddy au masculin).
Daddy, signifiant en bon français "père" ou "papa", désigne les homos dont l'âge leur permettrait de coucher avec des mecs qui ont l'âge d'être leur fils, à condition bien sûr que ces derniers soient majeurs sexuellement (et qu'ils n'aient pas de lien de parenté !). Si vous avez bien compris mon explication, le daddy a au minimum une quarantaine d'années.
Ami minet, si tu es avide d'expérience et que tu n'as pas envie de t'acoquiner avec des jeunes gens de ton âge, ayant aussi peu d'expérience que toi, car il sont "trop pas matures", la daddy est pour toi.
Le daddy est un individu qui a de l'expérience sans avoir les travers du senior (abordés ici). Le parfait compromis entre jeunesse (relative) et expérience (relative aussi selon les cas) ! Cependant il se trouve parfois que la frontière entre daddy et senior soit un peu floue.
On parle surtout de daddy lors d'échanges sexuels intergénérationnels, notamment dans les vidéos interdits aux mineurs (et aux trop jeunes minets), avec des vidéos (souvent en anglais) où le titre indique qu'un "père" initie un "fils" (pas le sien !) aux plaisirs de la chair... et renvoie donc à l'image rassurante du père qui transmet le savoir, l'expérience, les valeurs et les traditions auprès de son fils.
Mais cette présentation semble plutôt malsaine dans la mesure où la figure du père est évoquée et pourrait plutôt donner une vision incestueuse, plus particulièrement lorsque l'auteur du blog, curieux de nature et souhaitant connaître son public, va parfois jusqu'à proposer un sondage où il demande si ses visiteurs ont déjà fantasmé sur leur père, leur frère ou un autre membre de leur famille...
Cependant, le daddy connaît une variante qui va faire l'objet de mon prochain billet : le sugar daddy...

Posté par galdien à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,