samedi 1 août 2015

Science-fiction

Se découvrir...
S'endormir blottis l'un contre l'autre. Dans la nuit, se pousser pour avoir plus de place dans le lit. Partager une glace après avoir fait intensément l'amour... et avant de recommencer. Se réveiller le premier et regarder l'autre dormir.
Piquer les vêtements de l'autre. Pique-niquer dans un bois et se courir après comme des enfants. Se raconter les détails amusants de ses journées... ou s'amuser de leur banalité.
Regarder la télé installés dans le canapé en se gratouillant l'un et l'autre. Aller au cinéma et se tenir la main pendant toute la séance. Sortir tard le soir et faire les imbéciles dans la rue comme des enfants. Se poster à la fenêtre ou sur un balcon et observer les gens comme si nous étions sur notre tour d'ivoire... commenter leurs faits et gestes et imaginer leurs vies.
Dans les soirées entre amis, échanger des regards et des gestes que nous seuls pouvons comprendre. S'inventer un langage connu de nous seuls.
Faire découvrir à l'autre de nouvelles choses. Faire des projets d'avenir réalisables ou farfelus. S'inventer un monde. Se donner des défis délirants. Se disputer et se réconcilier sous la couette. Soigner les petits bobos de l'autre grâce aux fameux bisous magiques. Jouer les infirmiers pour les plus gros bobos. Se donner des frissons. Se réchauffer quand il fait froid.

Se faire confiance... Ne pas se poser de questions...


La quatrième dimension....

Posté par galdien à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


dimanche 19 juillet 2015

Un revenant...

Presque 1000 jours après mon dernier message...

1000 jours... presque 3 ans. 3 ans pendant lesquels beaucoup de choses se sont passées, beaucoup de choses ont évolué.

1000 jours pendant lesquels vous vous rendez compte que vous n'étiez pas le seul à déserter le monde merveilleux des blogs. Certains ont abandonné par lassitude, par manque de temps, parce qu'ils n'avaient plus rien à raconter, d'autres ont délibérement arrêté, ne laissant plus aucune trace d'eux. 

Quelques survivants persistent, continuent régulièrement à donner des nouvelles. Et vous, vous vous posez la question. Dois-je partir ? Dois-je rester ? Dois-je revenir un autre jour ? Vous avez déserté vous aussi en tous cas. Et vous ne vous attendez pas à un retour en fanfare, votre absence étant passée inaperçue. Peut être allez vous donner un petit signe de vie, avant de disparaître encore une fois. 

Vous avez pourtant plein de choses à raconter, mais au moment d'écrire, vous ne savez plus comment formuler vos idées. Vous prenez du temps pour écrire, et vous abandonnez. Et ça fait un retour avorté. Parmi tant d'autres. En relisant vos nombreux brouillons inachevés, vous ne savez plus ce que vous aviez voulu écrire ce jour là. En relisant vos vieux billets publiés, vous vous dites que votre vision des choses a évolué. Vous étiez étudiant, vous êtes maintenant presque trentenaire.

Cette étape étant imminente, vous vous dites que c'est un bon début pour raconter vos aventures, car c'est très vendeur la trentaine.

Mais...

  1. vous n'avez pas de meilleure amie hétéro aussi barrée que vous avec qui vous faites de folles sorties et avec qui vous échangez vos conquêtes
  2. vous n'allez pas voir de psy toutes les semaines
  3. vous n'avez pas un métier "sexy" (dans la mode, le journalisme, la création artistique, psy, ou que sais-je encore) dans lequel vous faites de nombreuses gaffes et votre patron ne vous fait pas des avances
  4. vous ne collectionnez pas les aventures pleines de piquant
  5. vous n'avez pas de voisin sexy qui se promène tous les jours torse nu sur son balcon après sa petite séance de muscu.

Bref votre vie ne mérite pas une adaptation cinématographique, mais vous avez encore des choses à raconter... Encore faut-il pouvoir les formuler...

Posté par galdien à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 24 octobre 2012

3 ans de blog...

et quelques mois de pause...

Posté par galdien à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 15 septembre 2012

Vu sur un profil

"salut

cherche pour 1er fois un actif avec sexe min 22 24 cm.

je ne reçoit pas

(annonce sérieuse mais aucune réponse concluante !)"

On se demande bien pourquoi...

Posté par galdien à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 24 août 2012

La magie des discussions en ligne

(Début de la conversation) 
lui : dommage t loin
moi : salut... pourquoi tu es intéressé ?
lui : oui
moi : en même temps je connais *ville* j'y vivais il y a encore un an
lui : a ok ou
moi : j'étais à *ville*, près de la gare
lui : ok
lui : nico
moi : moi c'est *simon*
lui : moi fred
moi : tu t'appelles fred ou nico ?
lui : fred je connaissais nico vers la gare
moi : ah... moi c'est pas nico
lui : ok il était actif
moi : super... dommage que je ne l'aie jamais rencontré...
lui : ben oui
moi : on aurait peut être pu faire des plans à 3
lui : oui
moi : et à part ça tu cherches quoi ici ?
lui : RENCONTRE SERIEUSE
moi : oui c'est vrai c'est toujours mieux qu'un vulgaire plan
lui : LES 2 SONT BON
moi : oui un plan peut être pas mal... à condition d'être un bon coup

(Fin de la discussion)

Note pour le lecteur : mes dernières interventions de cette passionnante discussion sont, comme vous l'avez deviné teintées d'un soupçon d'ironie...

Posté par galdien à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


samedi 31 décembre 2011

Les calendriers #3 : Quand les "paysans suisses" s'en mêlent...

fermier2012Mes très fidèles lecteurs (et ils sont fort nombreux !) connaissent mon amour inconditionnel des calendriers que je clame à chaque fin d'année. Cette année j'ai décidé d'aborder le sujet d'une autre manière grâce à un article publié sur un site d'amateurs de calendriers de rencontres pour les hommes qui aiment les hommes (et aussi de femmes qui aiment les femmes). Et cet article a attiré vivement mon attention par son titre très accrocheur contenant les mots "calendrier", "paysans" et "suisses". En tant qu'amateur de calendrier ayant de proches origines paysannes, et de plus lointaines origines helvétiques, je me suis dit que j'allais me régaler, sachant que je n'aurai pas la possibilité de poser pour l'année prochaine, n'étant qu'à moitié paysan, et qu'un tout petit peu suisse, mais pas vraiment en fait...

Je m'attendais donc à voir de vrais campagnards, donc de vrais hommes, bourrus, poilus, sachant manier la fourche à fumier comme personne, avec leur salopette de couleur sombre salie par la terre cultivée, avec leur corps massif, rassurant, au volant de leur tracteur, le brin de paille à la bouche, ou en train de traire Marguerite (la vache) avec leurs grosses mains de bûcheron et leur regard bienveillant, tout en assumant leur petite part de féminité avec classe pour plaire au minimum aux femmes et (bien évidemment !) aux gays...

Que nenni... Si malgré tout, les jeunes hommes qui figurent sur le calendrier sont plutôt (très) agréables à regarder (pour la plupart), tout cela manque (un peu) de naturel : entre les tablettes de chocolat (plutôt dues à la fréquentation assidue - voire frénétique - des salles de muscu qu'au maniement du fumier avec la fourche) et le manque de poils, sacrifiés par des coups de crème épilatoire (pour ne pas faire fuir une partie de la clientèle gaie qui pourrait faire une syncope à la vue du moindre poil) ou par des coups de tondeuse (pour essayer de garder les consommateurs gays amateurs de poils). Sans compter les tenues, dignes d'un bon paysan, avec des sous-vêtements bien moulants, bien propres, avec des couleurs bien vives... il ne manque plus que le jockstrap et on tombe dans le réalisme le plus total !

Et la crédibilité de ces charmants paysans monte à son paroxysme quand on voit ces éphèbes manier leurs outils de travail (agricole j'entends) avec presque la même aisance que les jeunes femmes à forte poitrine maniant la tronçonneuse dans les calendriers d'une célèbre marque allemande produisant du matériel de motoculture...

Et pour achever de nous prendre pour des imbéciles convaincre que ces charmants jeunes hommes ne sont pas pris uniquement pour leur physique, mais surtout pour leur rapport à la terre, le site internet explique que tous ces garçons connaissent l'univers agricole, donc pas forcément paysans (vous avez dit publicité mensongère ?). C'est ainsi que l'un d'entre eux, étudiant en médecine (??), a passé toutes les vacances des son enfance dans la ferme de son oncle. Il défend malgré tout la cause paysanne, tel une Miss France défendant la cause animale car faire bobo aux animaux c'est très mal.

En résumé, si vous fréquentez la salle de muscu au grand minimum une fois par semaine et si vous êtes allés (au grand maximum ?) trois fois dans votre enfance caresser la douce laine des moutons chez vos grand-parents, et que vous êtes accessoirement suisse, vous pouvez envoyer votre candidature pour le calendrier de l'année prochaine. Quand à moi je m'en vais manier la fourche pour me faire des abdos en béton et me faire naturaliser suisse pour avoir tous les critères requis...

Posté par galdien à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 10 novembre 2011

Rencontres : Rêves vs. Réalité

Parce qu'il y a la rencontre amoureuse telle que vous l'imaginez... et la rencontre physique telle qu'elle se produit...


Dans vos rêves...

La réalité...

La rencontre

C'est un l'ami d'un d'ami qui vous est présenté par un ami. Vous vous faites un signe de tête, le coup de foudre est immédiat mais vous ne savez pas comment briser la glace chacun de votre côté...

C'est sur un site de rencontre gay, qui vous est présenté par un moteur de recherche suite à la requête, « site de rencontres gay ». Le petit bouton clignote immédiatement, vous ne savez pas si vous allez répondre...

Premier contact

Après le signe de tête, un petit bonjour, quelques commentaires sur la soirée (géniale ou ennuyeuse), quelques anecdotes sur vos connaissances communes (sympathiques ou non), et de fil en aiguille un lien se noue...

Après un clic sur le bouton clignotant, un petit « slt ca va », quelques commentaires sur l'ergonomie du site (pratique ou pas pratique), quelques anecdotes sur vos précédentes rencontres (foireuses ou non), et le contact est établi...

Premier rendez-vous

Ambiance stressante consistant à se montrer sous son meilleur jour (parfum, pastille à la menthe...).

Occasion de se révéler un peu plus, de connaître la personnalité de l'autre, son film préféré, le livre qui l'a marqué, sa plus grosse honte, le nom de son premier poisson rouge, sa première gastro...

Ambiance stressante consistant à se montrer sous son meilleur jour (parfum, pastille à la menthe...), car première rencontre physique.

Occasion de se révéler un peu plus, de connaître la personnalité de l'autre, écouter l'autre monopoliser la parole tout en s'écoutant parler. Ou au contraire, silence pesant, qui pousse à faire des commentaires sur le temps qu'il fait, sur le prix des consommations qui augmentent d'année en année, ou sur les détails de la nappe...

Rapprochement

Après un petit compliment sur votre tenue vestimentaire que vous lui retournez, vous allez faire un tour dans la petite rue, au bord de la mer, au bord du fleuve... sous les étoiles, et vous vous faites des confessions de plus en plus intimes, vos mains se rapprochement, et vous vous embrassez enfin...

Après un compliment sur le formidable moment que vous venez de passer, vous vous demandez l'un à l'autre si vous préférez aller chez lui ou chez vous...

Passage à l'acte

Quelques jours plus tard, car votre nouveau prétendant n'en veut pas qu'à vos fesses et à votre service trois-pièces, tout comme vous d'ailleurs, car vous êtes charmé chacun par la personnalité exceptionnelle de l'autre. Votre relation semble prendre le chemin d'une merveilleuse histoire d'amour qui n'est pas basée sur le sexe uniquement...

Quelques heures plus tard (et encore en voulant prendre un raccourci, vous avez perdu pas mal de temps), car vous avez chacun classé l'autre dans la catégorie « baisable ».

Votre relation semble prendre le chemin d'une formidable histoire coquine après une petite main au panier, qui a fait place à un roulage de pelle... (suivi d'une pipe ?).

Première nuit

Vous passez la nuit entière à vous embrasser tendrement, à vous regarder dans le blanc des yeux avant de vous endormir paisiblement, l'un blotti dans les bras de l'autre, emmitouflés dans la couette, votre nouveau compagnon vous demandant toutes les heures si vous n'avez pas froid.

Par politesse, et parce que ça ne se fait pas de laisser un jeune homme seul traîner dans la rue en pleine nuit, vous décidez de passer la nuit ensemble, dans le même lit.

Vous dormez chacun de votre côté, dos à dos, insensible aux appels du pied de l'autre pour remettre le couvert, tirant chacun la couverture vers soi, même si l'autre est en train de grelotter.

Le réveil

Vous vous réveillez l'un dans les bras de l'autre, exactement dans la même position dans laquelle vous vous étiez endormis, après avoir recueilli les impressions de l'autre sur la formidable nuit qu'il vient de passer, vous traînez encore plusieurs heures bien au chaud dans le lit douillet dans un ambiance très câline.

Chacun se réveille de son côté, sans s'adresser la moindre parole, ni échanger même le moindre regard, le lit se retrouve très rapidement vide de ses occupants, qui auront tout plein de choses à faire dans la journée, car après tout ils ont une vie remplie.

Et après ?

L'un pense en permanence à l'autre et le lui fait savoir, coups de téléphone, messages sur le répondeur, lettres enflammées, petit mot sur la table avant de partir au travail...

L'un pense à l'autre, quand il ressent un manque affectif ou lorsqu'il a son érection matinale et le lui fait savoir en lui envoyant un SMS cochon, voire un MMS avec image explicite...

Posté par galdien à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 24 octobre 2011

2 ans de blog

2ans

Posté par galdien à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

samedi 8 octobre 2011

La magie des rencontres en ligne

lui : slt

moi : salut

lui : sa va ?

moi : ça va bien merci... et toi ?

lui : ça va et toi ? tu ch koi ?

moi : ça dépend, selon affinités, du sérieux de préférence... et toi ?

lui : pareil

moi [après coup d'oeil sur son profil : "rech bogoss pr plan Q bien cho"] : ok...

lui : ...

moi : ...

lui : ...

moi : ...

lui : t pas très bavard

moi : toi non plus

lui : ouais mais keske tu veu ke je te raconte...

Posté par galdien à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 6 septembre 2011

Lieu #6 : Le supermarché

caddieIci nous appellerons supermarché tout lieu où on peut faire ses courses, y compris l'hypermarché ou la petite supérette. Le supermarché donc est le lieu par excellence où on peut se ravitailler et rencontrer beaucoup de gens... et parmi eux, il y a au moins un gay... comme le caissier par exemple, car comme chacun le sait, caissier est soit un métier de femme soit un métier de tapette. Vous pourrez néanmoins tenter votre chance avec le type costaud qui met les produits en rayons, ou le mec influent qui est chef de rayon, ou encore le client qui vous semble gay parce qu'il respire et transpire le sexe. 

Alors foncez ! Sortez l'artillerie lourde : le jean moulant est un incontournable à condition qu'il moule bien la queue et les fesses. Sortez aussi le T-shirt bien moulant qui met bien en valeur vos muscles saillants et qui témoigneront de vos heures passées à la salle de muscu. 

Petit truc en plus : allez cherchez la boîte de conserves de petits pois et haricots fins en vous penchant bien et en mettant en valeur votre pantalon à fermeture-éclair arrière, afin d'attirer un bonhomme viril et bien cochon un éventuel prétendant. N'hésitez pas non plus à demander conseil sur le modèle de préservatif le plus confortable à votre commerçant préféré... et s'il ne sait pas vous répondre, demandez-lui d'aller ensemble le tester, conscience professionnelle oblige, avec votre regard lubrique coquin. 

Lorsque vous passez à la caisse, mettez bien en évidence la revue gay avec le monsieur tout nu en couverture que vous aurez acheté face à votre caissier adoré, en ajoutant de manière subtile que c'est votre magazine préféré et que vous ne ratez aucun numéro, parce qu'il est fait spécialement pour vous. 

Profitez-en pour ajouter que vous préférez payer en liquide avec votre plus beau sourire et n'hésitez pas à glisser votre numéro de téléphone entre deux billets, avec un lieu de rendez-vous (bar, ciné, restaurant, toilettes publiques, parc du coin ou le bois le plus proche à une heure tardive...) 

Car au supermarché, c'est bien connu, on trouve de tout... alors pourquoi pas un plan Q ou son âme sœur ?

Posté par galdien à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :