samedi 20 août 2011

Lieu #4 : Les transports en communs

busRéputés pour leur mixité (sociale, sexuelle, d'orientation sexuelle, ethnique), les transports en communs (train, bus, métro, tramway...) peuvent constituer une occasion de séduire un beau mâle, et de vous rendre désirable. Encore une fois avec tous ces casse-pieds de métrosexuels et tous ces idiots de gays refoulés qui refusent de sortir habillé d'un T-shirt avec un énorme arc-en-ciel, difficile de vous en sortir... 

Puisque les transports sont souvent assez longs, apportez une lecture qui permettra à vos compagnons de voyage de deviner votre orientation sexuelle, comme un magazine gay par exemple. Un magazine pipole (bas de gamme de préférence... comment ça un pléonasme?) peut faire l'affaire. Si vous avez la chance d'être assis (ce qui est rarement le cas dans le métro, mais beaucoup plus fréquent dans un train), croisez et décroisez les jambes en remettant en place votre paquet toutes les 10 minutes environ et n'hésitez pas à mouiller sensuellement votre doigt avec votre langue avant de tourner la page. Vérifiez bien de temps en temps que quelqu'un vous regarde, en particulier votre voisin d'en face que vous aurez préalablement choisi parce que vous le trouvez mignon ou gay (ou les deux). S'il vous lance des regards plus ou moins discrets, montrez votre plus beau sourire. S'il vous répond, restez dans la suggestion et ne soyez pas vulgaire : contentez vous de passer la main sur votre entrejambe et de vous caresser tant qu'il ne vous invite pas à le rejoindre aux toilettes (si vous êtes dans le train) ou à venir chez lui ou chez vous... Et là s'il ne réagit pas c'est soit parce qu'il est hétéro, soit parce que vous ne lui plaisez pas, soit parce qu'il est aveugle (les lunettes de soleil par temps de pluie auraient dû vous mettre la puce à l'oreille)...

Posté par galdien à 16:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


dimanche 14 août 2011

Lieu #3 : Les clubs de sport

sportNous allons à présent nous éloigner des lieux exclusivement fréquentés par les gays pour venir à un lieu où ils ne sont "que" majoritaires : les clubs de sport. Homos et hétéros souhaitant prendre soin de leur corps se côtoient de manière pacifique. Et c'est là que la tâche se complique pour différencier l'homo, le vrai, du métrosexuel de pacotille. 

Fréquenter ces lieux permet de faire d'une pierre deux coups : draguer et se sculpter un corps de rêve. Tout le monde le sait, un homo qui ne s'entretient pas est bien évidemment un signe de manque de respect pour les mecs qui le jetteront comme une paire de chaussettes sales une fois qu'ils auront bien profité de son corps bien bâti. 

Vous pourrez alors exhiber votre plastique seulement au moment où vous avez réussi à vous sculpter un corps de rêve mais pas avant !... À moins que vous teniez à ce que la moitié de la salle de muscu s'évanouisse de peur et d'horreur en voyant vos poignées d'amour naissantes ! Donc ce n'est qu'au moment où vous arborez un corps parfait que vous pourrez vous permettre de vous entraîner torse nu. Vous réussirez ainsi à accrocher le regard de ceux qui vous matent. Repérez-les bien car vous pourrez à votre aussi les regarder tout en leur faisant des œillades coquines.. N'hésitez pas non plus à les féliciter pour leur corps sublime ("quels beaux biceps !... Et ces cuisses fermes ! … Comment fais tu pour muscler autant ton paquet ?..."). 

Si votre (vos) victime(s) reste(nt) de marbre, aucun souci ! Postez vous près des douches, surveillez les entrées et sorties, en attendant une éventuelle invitation afin de comparer une autre partie du corps malheureusement peu exhibée en salle de sport...

Posté par galdien à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

samedi 6 août 2011

Lieu #2 : Les saunas

saunaNous voilà maintenant dans un lieu dit "de convivialité", où tout se fait de manière beaucoup plus directe : les saunas. Le sauna est un lieu où on peut venir se détendre, se purifier la peau en éliminant toutes les impuretés...

Mais ce lieu permet aussi parfois de se débarrasser de son liquide séminal lorsqu'il provoque une certaine gêne de nature hormonale. C'est ainsi que le sauna est devenu un lieu de libertinage pour les hétéros comme pour les homos. 

Pour pénétrer en ces lieux, nul besoin d'investir dans des vêtements classes qui mettent en valeur votre corps splendide, puisqu'une simple serviette suffit (et d'ailleurs, vous n'êtes même pas obligé de la garder). Cela vous permet ainsi d'aborder votre éventuel compagnon de jeu en lui mettant directement la main au panier et donc de juger le matériel. Pas de blablas, pas de minauderies, la plupart des visiteurs sont venus faire une chose, et c'est rarement pour le seul but de se faire une peau toute douce. Un simple regard, un geste coquin suffit pour inviter le beau mâle qui vous dévisage à visiter les cabines ou à tester la température de la douche sans avoir à rien connaître de sa vie, même pas son prénom, ni le nom de sa première maîtresse d'école. La chaleur ambiante conduisant à mettre les hormones en ébullition, combinée à la nudité générale, vous pouvez même vous faire plaisir en jouant à plusieurs, comparant ainsi vos anatomies et vos performances, développant ainsi l'esprit de compétition... À moins que vous préférez aller dans un club de sport ?

Posté par galdien à 13:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 31 juillet 2011

Lieu #1 : Les bars

barCe premier lieu est l'endroit par excellence où vous pouvez rencontrer des hommes gais, plus particulièrement dans les bars gays. Ici, pas de souci, vous pouvez vous montrer tel que vous êtes, on ne vous jugera pas. Vous pourrez en toute liberté marcher en tortillant des fesses, lever le poignet en l'air, et crier comme une dinde, vous verrez plein d'énergumènes comme vous. Au pire, vous risquez d'exaspérer les quelques homos refoulés affalés sur le comptoir. Ne vous inquiétez pas, les rabat-joie chiants comme la pluie qui ne savent pas s'amuser, ça existe partout même dans les lieux gais.

Vous pouvez draguer en toute liberté n'importe quel mec, et même mettre la main aux fesses du serveur mignon, personne ne vous enverra pas sur les roses et ne vous brisera pas les os histoire de "casser du pédé"... puisqu'en théorie dans ce lieu tout le monde est pédé, même si le bar gay que vous fréquentez s'autoproclame comme étant simplement gay-friendly, et ouvert à tous, y compris aux hétéros pur et dur... Sauf que vous en voyez souvent, vous, des gars hétéros qui viennent tout seuls juste dans un bar gay histoire de boire un bon verre et se détendre en papotant avec ses copines ? 

Ici, la drague peut être directe, il suffit de proposer d'offrir un verre à sa victime histoire de connaître les traits essentiels de sa personnalité ("actif ? passif ?") et parler de ses petites habitudes, ses petites lubies ("avec ou sans capote ?"), et ses principes ("on baise dans les 5 prochaines minutes ou tu préfères attendre le premier soir ?"). Et tout ça en direct, pas d'échange de photos, pas de lieu de rendez-vous à se donner, pas d'angoisse de la rencontre réelle.

Et c'est de ce pas que vous l'invitez à soulager vos besoins naturels ensemble dans les toilettes si vous êtes impatients, et ainsi en profiter pour vérifier si votre rencontre d'un soir vous a dit la vérité au sujet de ses mensurations. Si vous tombez sur un mec extrêmement chiant parce que trop à cheval sur les principes parce qu'il préfère attendre le premier soir, vous allez donc direct chez lui ou chez vous pour admirer la déco et régler vos petites affaires.

Ici pas de chichis, un simple regard coquin suffit pour obtenir ce que vous voulez et de sortir victorieux de votre chasse... à moins que vous préférez les saunas...

Posté par galdien à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

samedi 30 juillet 2011

Lieux de rencontres

Il n'y a pas qu'Internet et les sites de rencontres pour faire LA rencontre de sa vie (ou le plan Q d'une nuit). Vous pouvez rencontrer votre éventuel prétendant n'importe où, à tout moment, il suffit d'ouvrir l’œil et le bon ! Si votre "gaydar" est bien affûté, et que vous sentez que votre futur compagnon de jeu est face à vous, voici quelques conseils à suivre (ou à ne pas suivre) pour passer à l'attaque ! 

Ces conseils sont inspirés de certains sites gays qui sauvent la vie du petit gars désespéré et perdu qui vient de se rendre compte qu'il préfère faire des cochonneries avec d'autres petits gars, et se demande comment on fait pour "draguer un mec". Vous en déduirez donc que le sérieux des articles suivants sera GA-RAN-TI !

Posté par galdien à 23:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


dimanche 24 juillet 2011

Portrait #13 : Le moche

La nature est injuste. Elle est injuste car elle ne dote pas tous les individus des même privilèges, dont celui de la beauté. Et dans ce cas, ce sont donc les moches qui en souffrent le plus. 

Certains essaient de compenser avec d'autres qualités (l'intelligence, l'humour, l'argent qui permet de se payer un chirurgie esthétique...) mais d'autres ne semblent n'avoir rien pour eux. Et c'est sur ceux-là que nous allons nous attarder. 

Le moche, c'est l'individu qui rechigne à montrer sa photo. Il redoute plus que tout le moment de la rencontre réelle, qui peut s'avérer peu concluante. Car le moche, comme son nom l'indique dispose d'un physique tellement ingrat que personne ne veut jouer à des jeux polissons avec lui, même pas par pitié. Alors le moche souffre. Mais comme le moche peut être aussi parfois un battant, il lui arrive d'utiliser des ruses pour attirer tous les mâles en rut, sans distinction de physique, car il n'est pas en position de faire le difficile.

Sur son profil disponible sur tous les sites de rencontres dignes de ce nom, vous ne verrez jamais sa photo. Ou seulement la photo d'un mannequin trouvée quelque part sur le Net. Les champs consacrés à ses caractéristiques physiques restent souvent désespérément vides, craignant de ne pas être abordé s'il révèle avoir quelques kilos en trop ou avoir un strabisme plus ou moins prononcé. Il préfère mentir par omission plutôt que de s'inventer un physique de rêve. Dans son texte de présentation, il est ouvert à tous types de relation, car là aussi il ne peut pas se permettre d'être exigeant, quitte parfois à accepter de jouer à des jeux plutôt « hardcore », voire dangereux...

Il tente d'attraper sa proie en la chauffant, de préférence à une heure tardive de la nuit, lorsque les hormones des internautes sont en ébullition. Et c'est à cette heure propice qu'il parvient en quelques minutes seulement à attirer dans son antre une proie tellement assoiffée de sexe que notre moche n'aura pas à passer la douloureuse épreuve de l'échange de photos.

Et si notre héros choisit la nuit ce n'est pas dans le plus grand des hasards... C'est parce qu'il peut recevoir son invité d'un soir dans l'obscurité, prétendant que cela permet de décupler le pouvoir des autres sens que la vue, qui gâcherait en réalité ce moment précieux. Et lorsque son partenaire d'une nuit se rend compte de la supercherie, ce dernier poussera un cri s'enfuit en courant, manquant même de vomir une fois qu'il aura franchi la sortie, laissant ainsi notre moche seul et encore plus désemparé...

On a tendance à l'oublier mais le moche aussi a un cœur, même s'il est (trop ?) souvent malmené...

Posté par galdien à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 16 juillet 2011

Portrait #12 : Le couple

coupleCe portrait est un peu particulier car il ne concerne non pas une seule, mais deux personnes. Ici, le couple désigne deux hommes qui copulent depuis plusieurs mois ou plusieurs années qui sont liés à un pacte (civil de solidarité), ou du moins qui vivent ensemble dans un majestueux appartement. Comme vous l'imaginez, ce couple, à force de forniquer depuis tout ce temps s'ennuie un peu... Et décide de mettre un peu de piment lors des longues soirées d'hiver, en invitant un troisième partenaire, afin de s'adonner aux joies du triolisme gay.

Dans un couple, homo comme hétéro, ou comme dans toute relation humaine impliquant au moins deux personnes, il existe un dominant et un dominé selon un degré plus ou moins important. En clair, je traduis pour toi ami beauf hétéro, dans tous les couples, il y en a un qui fait l'homme et l'autre qui fait la femme, même si dans certains couples hétéro, celui ou celle qui fait l'homme ou la femme n'est pas toujours celui ou celle qu'on croit.

Bref, pour revenir à nos moutons, cela signifie que parfois, il y en a un qui prend toutes les décisions, et l'autre qui suit, sans véritablement donner son avis. Donc lorsque le dominant a suggéré l'idée de faire des cochonneries à trois, le dominé a répondu, sans grande conviction "pourquoi pas ?". Aussitôt dit, aussitôt fait, le dominant prend les choses en main, car il est motivé et aime bien s'occuper de tout : choix du site de rencontre, inscription, choix du pseudo, choix des photos du couple lié par un si grand amour, l'annonce et le dominé suit toujours en répondant sans grande conviction à chaque fois "oui... pas mal"...

Vient ensuite le choix du troisième compagnon de jeu... Le dominant compulse avec frénésie tous les profils, pendant que le dominé est occupé à faire autre chose (faire la vaisselle, passer le balai, étendre le linge, regarder "+ belle à vie" ou une émission de télé-réalité...)...

Et lorsque le dominant pense avoir trouvé la perle rare, vous en l’occurrence, alors que vous n'aviez rien demandé (mais ça vous fait quand même plaisir), il consulte son compagnon, qui répond en marmonnant "oui... pas mal", sans vraiment regarder puisqu'il est absorbé dans ses occupations. C'est donc le dominant qui se charge de tout, de la conversation, du rendez-vous, des jeux coquins auxquels vous allez jouer, avec l'accord tacite du dominé.

Une fois entré chez eux, le dominant assure alors votre accueil, pendant que son compagnon dominé est en train de terminer ses tâches ménagères ou finit de regarder son émission favorite, vous faisant un simple signe de la tête. Et lorsque le dominant commence à vous chauffer avec son regard lubrique et ses sous-entendus cochons, il appelle son cher et tendre, qui traîne des pieds pour vous rejoindre, puisqu'il n'a pas encore tout à fait fini son activité.

Et l'action commence à l'initiative du dominant, l'ambiance est enfin devenue chaude, du moins en apparence, jusqu'au moment où le dominé doit s'absenter un instant, prétextant qu'il a laissé du lait sur le feu...

Et c'est au bout d'un quart d'heure de touche-pipi seul avec vous que le dominant se rend compte que son compagnon est en fait parti faire la gueule à l'autre bout de leur somptueux appartement et c'est ainsi que vous êtes témoin, malgré vous d'une mémorable scène de ménage dont vous êtes injustement accusé d'être le responsable. C'est ainsi que le dominé reproche au dominant d'avoir fait un mauvais choix, prétend que vous êtes un mauvais coup, et qu'il n'a jamais voulu faire de plan à trois, et surtout pas avec vous. Le dominant rétorque au dominé qu'il était d'accord sur tout, et que c'est faux vous êtes un excellent coup et que son compagnon devrait en prendre de la graine avant de faire valser les assiettes à l'effigie de Lady G*g*, vous faisant sentir que vous n'êtes finalement pas le bienvenu...

Vous rentrez alors chez vous pour vous finir, vous jurant que vous ne retenterez jamais ce genre d'expérience...

Posté par galdien à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 8 juillet 2011

Portrait #11 : L'homme d'âge mûr

canneL'homme d'âge mûr a fait l'objet de plusieurs articles sur ce blog, particulièrement en tant que fantasme. Cette fois-ci nous allons gratter un peu plus le vernis et voir concrètement ce qu'un tel individu a dans le ventre. Ici, l'homme d'âge mûr désigne un être vivant de sexe masculin ayant au minimum la quarantaine voire plus et même beaucoup plus et qui recherche un partenaire d'un jour ou pour la vie qui pourrait être son petit frère / son fils / son petit-fils / son arrière-petit-fils (rayez la mention inutile)...

Comme on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre, notre bonhomme d'âge mûr est prêt à tout pour séduire son hypothétique jeune partenaire de jeu, y compris de paraître jeune. Conscient que posséder un téléphone portable et une adresse de messagerie instantanée ne suffisent pas pour faire de lui une personne branchée, il n'hésite pas à faire des tonnes sur son profil.

Il choisit un pseudo ayant l'esprit jeune et cool (car le jeune est cool), et met dans son pseudo un adjectif du type "cool" ou "sympa", en ajoutant au bout ou au début un mot du type "mec""keum" voire "keumé" histoire d'attirer la jeune racaille gay.

Il agrémente son profil de photos de lui qui le mettent à son avantage, lui donnant l'aspect juvénile, choisissant une photo de lui datant de quelques années, quitte à choisir des clichés explicitement datés du 24/12/2001 qui trahissent la supercherie.

Pour rattraper le tout, notre homme d'âge mûr veut montrer qu'il est jeune d'esprit, donc rebelle en se prenant en photo avec son T-shirt Met*llica (ou Kyoto Hotel), pour montrer qu'il est fan de musique pour jeunes. Il n'hésitera pas non plus à mettre en valeur son anneau d'oreille ou autres piercings, ainsi que ses tatouages sur sa peau bien ratatinée bien conservée. Et s'il comme il n'est pas mauvais bougre, il n'hésitera pas à ajouter la photo où il a fait sa teinture blond platine ou noir corbeau (ou les deux).

Enfin dans son annonce, il case le plus possible de mots "jeunes", qui peut donner un truc du genre "mec sympa ch plan cool ss prise de tête tranquil".

Lorsque notre homme d'âge mûr vous aborde, vous le minet qu'il a tant convoité, il vous demande naïvement si la différence d'âge ne vous pose aucun problème... et ne peut s'empêcher d'ajouter qu'il est jeune d'esprit malgré son grand âge...

Il se permettra même de surenchérir en affirmant qu'il ne fait pas son âge et que ce n'est pas lui qui le dit ! … car ses amis lui ont prouvé par A+B qu'il fait plus jeune que son âge (certainement pour lui faire plaisir).

Avec tous ces arguments en béton, vous êtes séduit par cet individu certes d'un certain âge, mais jeune d'esprit, et d'apparence et vous voulez passer à l'étape supérieure : la rencontre, et plus si affinités...

Et une fois l'excitation et la magie de la rencontre passée, le masque tombe : le petit vieux ne supporte plus votre look, qui lui font penser "aux petits cons de son quartier", ne supporte plus votre immaturité liée à votre jeune âge, en particulier lorsque vous ne dormez jamais sans votre ours en peluche, ou appelez votre mère tous les soirs pour lui dire que vous l'aimez très fort et que vous l'épouserez quand vous serez grand. Pire, parfois il se permet de vous dicter votre conduite, au nom de la sagesse bien connue de l'homme expérimenté, tentant de vous faire payer d'avoir échappé au service militaire que LUI a dû subir...

Car notre homme d'âge mur cherche plutôt un jeune avec l'esprit vieux... à moins qu'il ne cherche un jeune partenaire à dominer, comme si c'était l'enfant qu'il n'a jamais eu ?

Posté par galdien à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 2 juillet 2011

Gay des villes, Gay des champs

Sur les sites de rencontres gay, il arrive que les âmes solitaires qui sont inscrites se mettent en scène pour les besoins d'une photographie destinée à attirer le chaland... et s'y prennent avec plus ou moins de réussite.

À partir d'un travail amateur d'observation de photographies consultables sur différents profils, une classification ultra-simplifiée et non-homologuée a été réalisée, entre les gays des villes et les gays des champs, qui travaillent chacun leur image avec le souci du détail.

 

Gay des villes (GDV)

Gay des champs (GDC)

Plantons le décor...

- Le GDV a des goûts raffinés, sa chambre est décorée façon feng-shui, avec un lit japonais, et les murs blancs...

- Le GDV adore se réfugier dans salle de bains, lieu où peut s'exprimer son narcissisme, devant son miroir sans se faire surprendre par ses parents, frères et soeur, coloc' ou encore sa tendre épouse...

- Comme notre GDV sort souvent, il se prend en photo dans les toilettes d'un bar branché-hyper-hype...

- Le GDC est souvent posté à table, dans sa salle à manger rustique : on peut voir en arrière-plan le buffet hérité de mémé, truffé de bibelots horribles, avec en plus une assiette en faïence accrochée à la poutre en bois. Sur la table, une nappe à carreaux qui fleure bon la campagne...

... avec les détails qui font la différence

- En adéquation avec cette ambiance glamour : cuvette des toilettes, brosse à récurer les toilettes, boîte de tampons de la petite soeur...

- TV allumée sur D*rrick en gros plan, papier tue-mouche (détail qui ne tue pas que les mouches)...

(Positive) attitude

- Poses lascives de mannequin, tout en faisant la gueule (détail très important), notre GDV exprime sa fibre artistique grâce à l'effet noir et blanc de sa photographie prise avec l'Aïe Phone, avec le bras étiré et le regard légèrement de profil...

- Assis sur sa chaise en bois et en paille, notre GDC cultive son côté geek en se prenant en photo avec sa webcam...

- Il est parfois debout dans sa salle à manger ne sachant quoi faire de ses bras (en plus c'est Maman qui prend la photo avec l'appareil argentique !)

Look

- Le GDV adopte la Star attitude grâce à ses lunettes de soleil...

- Souvent peu habillé, avec une chemise ouverte ou autre décolleté qui laisse entrevoir le torse naturellement imberbe ou parfaitement épilé (car le GDV n'est pas un homme des cavernes !)

- Si la photo est prise de la salle de bains : torse nu garanti ! (voire plus si affinités)

- En bonus : une photo de sa teinture ratée de l'été dernier...

- Le GDC adopte la Farmer attitude avec le vieux pull avec un cerf dessus, ou chemise de bûcheron entrouverte ou encore le marcel qui laissent entrevoir une pelouse (car le GDC n'est pas une fillette allergique aux poils !)

- En bonus : une photo déguisé en Père Noël ou avec une couronne de la galette des rois qui fait dire qu'il a eu la fève et qu'il attend son roi !

Vie sociale

- Le GDV va souvent en soirée branchée dans les boîtes trop à la mode et se prend en photo avec sa meilleure amie (ou sa best, car le GDV est in the mouv'), et tient fréquemment une bouteille à la main...

- Le GDC va souvent aux mariages / baptêmes / communions / anniversaires et est pris en photo (par Maman ?) à table, faisant le dos rond , juste à côté du beau-frère (qui sera flouté ou coupé au montage sur le site de rencontres) avec vue sur les bouteilles (d'eau, soda, vin) qui lui mangent une partie du visage

Moyens de locomotion

- le GDV prend régulièrement les transports en communs où il adore se faire prendre en photo en mode dinde avec sa best

- Le GDC se prend en main et se conduit tout seul. Il suffit de le voir avec son air sérieux sur son tracteur ou son quad.

Animaux de compagnie

- Le GDV adore la compagnie de petits animaux (comme Paris H...) : hamster, rat, chihuahua...

- Le GDC préfère les animaux de grande taille (comme Brigitte B...) : berger allemand, gros chien bâtard, vache, cheval...

Loisirs

- Le GDV a une vie trop bien remplie. À ses heures perdues, s'il ne fait pas du saut en parachute, il est DJ dans une boîte trop branchée, et parfois fait serveur dans les soirées trop hype

- Le GDC a aussi une vie bien remplie. À ses heures perdues, s'il ne fait pas de tuning, il joue d'un instrument traditionnel (accordéon, vielle...), et parfois fait la tournée des bals

Paysages

-  Le GDV a une vie trop passionnante. Il veut nous faire rêver en nous montrant les décors sompteux des ses voyages : Tour Eiffel, Statue de la Liberté, pyramides d'Egypte, planète Mars...

- Le GDC a une vie bien calme. Il veut nous faire rêver en nous montrant les décors apaisants du terroir : forêts, prés, vergers, tas de fumier...

 Êtes vous plutôt Gay des villes ou Gay des champs ?

Posté par galdien à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 25 juin 2011

Portrait #10 : L'homme invisible

Nous allons passer maintenant à un autre type d'individu, inspiré encore d'un personnage de fiction, d'un univers moins enfantin cette fois-ci : l'homme invisible. Dans les sites de rencontres, il montre rarement sa photo et c'est assez souvent lui qui engage la conversation. Ses motivations sont variées : soit il se propose d'être votre prochain plan Q, soit il recherche une relation très sérieuse avec pacsage à la clé et adoption de charmants chatons siamois, et vous promet le bonheur éternel. De fil en aiguille vous faites connaissance (taille de l'engin et positions préférées, etc... dans le cas n°1, taille de l'appart et plats préférés, etc... dans le cas n°2), jusqu'à ce qu'il vous envisagez de vous rencontrer (au bout de quelques heures ou au bout de quelques semaines). Ensemble vous prévoyez tout : lieu de rencontre, échange de photo ou par défaut description physique et signe de reconnaissance, qui fera quoi... aucun détail ne sera laissé au hasard... 

Quand arrive le grand moment, vous vous rendez, impatient et tendu, sur les lieux de votre rencontre tant attendue et guettez l'arrivée du partenaire de votre vie (ou de votre nuit). Vous patientez, surveillant toutes les allées et venues, prêt à bondir sur tout ce qui pourrait ressembler à un charmant monsieur. Mais vous patientez encore et vous ne voyez rien que le soleil qui rougeoie, et l'herbe qui verdoie. Vous avez beau l'appeler (dans la mesure où il a accepté de laisser son numéro), mais vous tombez inexorablement sur sa messagerie, ou pire sur une petite dame, vous faisant déduire que vous avez évidemment fait une erreur lorsque vous avez entré son numéro dans votre portable. 

Et lorsque vous cherchez par tous les moyens de rencontrer votre l'individu qui vous avait posé un lapin, vous vous heurtez à un grand silence, comme s'il s'était évaporé... 

Et si c'était les extraterrestres qui l'avaient enlevé ?

Posté par galdien à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,