Presque 1000 jours après mon dernier message...

1000 jours... presque 3 ans. 3 ans pendant lesquels beaucoup de choses se sont passées, beaucoup de choses ont évolué.

1000 jours pendant lesquels vous vous rendez compte que vous n'étiez pas le seul à déserter le monde merveilleux des blogs. Certains ont abandonné par lassitude, par manque de temps, parce qu'ils n'avaient plus rien à raconter, d'autres ont délibérement arrêté, ne laissant plus aucune trace d'eux. 

Quelques survivants persistent, continuent régulièrement à donner des nouvelles. Et vous, vous vous posez la question. Dois-je partir ? Dois-je rester ? Dois-je revenir un autre jour ? Vous avez déserté vous aussi en tous cas. Et vous ne vous attendez pas à un retour en fanfare, votre absence étant passée inaperçue. Peut être allez vous donner un petit signe de vie, avant de disparaître encore une fois. 

Vous avez pourtant plein de choses à raconter, mais au moment d'écrire, vous ne savez plus comment formuler vos idées. Vous prenez du temps pour écrire, et vous abandonnez. Et ça fait un retour avorté. Parmi tant d'autres. En relisant vos nombreux brouillons inachevés, vous ne savez plus ce que vous aviez voulu écrire ce jour là. En relisant vos vieux billets publiés, vous vous dites que votre vision des choses a évolué. Vous étiez étudiant, vous êtes maintenant presque trentenaire.

Cette étape étant imminente, vous vous dites que c'est un bon début pour raconter vos aventures, car c'est très vendeur la trentaine.

Mais...

  1. vous n'avez pas de meilleure amie hétéro aussi barrée que vous avec qui vous faites de folles sorties et avec qui vous échangez vos conquêtes
  2. vous n'allez pas voir de psy toutes les semaines
  3. vous n'avez pas un métier "sexy" (dans la mode, le journalisme, la création artistique, psy, ou que sais-je encore) dans lequel vous faites de nombreuses gaffes et votre patron ne vous fait pas des avances
  4. vous ne collectionnez pas les aventures pleines de piquant
  5. vous n'avez pas de voisin sexy qui se promène tous les jours torse nu sur son balcon après sa petite séance de muscu.

Bref votre vie ne mérite pas une adaptation cinématographique, mais vous avez encore des choses à raconter... Encore faut-il pouvoir les formuler...